Comment je croyais que notre métier c’était de vendre des voyages !


julieMa chronique du jour pourrait tenir en une phrase mais vous seriez frustré(e).

Il paraît (vu les nombreux mails reçus) qu’il y a certaines lectrices et lecteurs qui attendent avec impatience mes quelques lignes chaque matin alors je dois m’appliquer à ne pas vous décevoir. Je vais donc faire durer un peu le suspens.

Bien sûr, c’est une histoire de client. De cliente pour être exacte.

Un indice ? Une dame d’âge mure (je ne préfère pas donner de chiffres pour ne vexer personne) qui est partie rejoindre sa sœur dans l’Ouest Américain pour 3 semaines.

Ce n’est pas une histoire de devis, ni de validation de dossier pour changer. On ne peut pas non plus dire qu’il s’agit d’une histoire de SAV mais c’est une histoire d’après voyage.

Et j’ai pu vérifier une fois encore que le métier d’agent de voyage était bien plus large qu’on ne l’imagine. C’est une histoire que certain(e)s d’entre vous qui valident des dossiers très à l’Ouest ou très à l’Est ont du évidement déjà rencontrer.  Vous voyez toujours pas ?

C’est une histoire d’horaires mais ce n’est pas une histoire de créneaux de vol ou d’horloge mal accordée. Ah, là, vous brûlez…

Oui, c’est une histoire de jet-lag !

En fait, c’est une cliente qui m’a appelé à 2h10 puis 3h20 et encore à 4h05 du matin. Rassurez-vous, elle a tenté de me joindre à l’agence où je n’étais plus bien sûr mais  j’ai vu le numéro et l’heure sur le tél !

Je précise qu’elle était rentrée de voyage, enfin presque !

Parce que lors de mon rappel pour savoir de quoi il en retournait, elle m’a expliqué que cela faisait une semaine qu’elle n’arrivait pas à dormir la nuit, qu’elle était encore aux horaires américaines et qu’elle voulait mes conseils pour se recaler au plus vite.

M’ouaiche !

J’ai souri intérieurement. Euh, la pharmacie, c’est la porte d’à côté !

Que vouliez-vous que je dise d’autre, hein ?!

Allez, je vous embrasse tous bien fort ainsi évidement que tous les jetlagués de la planète, qu’ils me passent leur décalage horaire avec les voyages qui vont avec, je prend !

Julie Labrune. 28 ans
Conseiller Voyages





    1 commentaire pour “Comment je croyais que notre métier c’était de vendre des voyages !

    1. ça c est sûr ! et même parfois être psychologue -maroquinier- libraire- gastronome-etc… si vous en voyez d autres?..notre métier est finalement très…. comment dire multi- fonctions au final .
      des fois les clients nous prennent pour cette fameuse encyclopédie….. pour ceux de ma génération qui connaissent !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

18990 vues
17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

23944 vues
2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

23812 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...