Chez Fram c’est OK Coral


Fram serait-il en train de retrouver ses fondamentaux, sa recette fondatrice : un bon produit, avec un positionnement client clair et un juste prix ?

J’aurais tendance à le croire après avoir passé trois jours au Coral Beach de Paphos en compagnie des 220 participants des dernières forces de vente Sélectour-Afat.

CYP-PFO-F-CORALBEACH012Cet établissement all inclusive de 400 chambres, dont une centaine réservée chaque semaine au TO, est un 5* sans doute plus locales qu’internationales ; il n’en dégage pas moins une forte impression de haut de gamme.

CYP-PFO-F-CORALBEACH048Son emplacement, en bord de mer ; ses infrastructures, noyées dans la végétation et largement fondues dans le paysage ; ses volumes aussi, que ce soit pour les espaces publics ou pour la taille des chambres, de leurs balcons ou de leurs terrasses… tous ces éléments visuels donnent au client dès son arrivée un sentiment de confort, d’aisance et d’intimité que seule la décontraction et la convivialité ambiantes séparent du luxe officiel.

Comme dans les Framissima de la fin des années 90, au Maroc ou en Tunisie, le Coral Beach impressionne et le client rejoint sa chambre en étant de plus en plus pressé de découvrir l’hôtel et toutes ses possibilités.

Le spa, la salle de gym, les nombreux restaurants, avec leur terrasse typiquement méridionale, où l’ombre et le soleil s’amusent ensemble à longueur de journée, mais aussi la piscine ou la promenade qui longe la plage et la sépare des chambres pour déboucher sur la petite marina de l’hôtel auront tôt fait de confirmer le client dans ses premières impressions.

La simplicité de l’accueil, l’équipement des chambres, l’efficacité discrète du service, la qualité gastronomique, la disponibilité épanouie du personnel et de l’équipe Fram n’auront alors plus aucun problème pour le convaincre définitivement qu’il a fait le bon choix et une bonne affaire.

De quoi profiter pleinement des opportunités que la destination, Paphos et ses environs, peut lui apporter.

Je le crois également parce qu’en choisissant de se développer sur Chypre, avec le Coral Beach en étendard, mais aussi avec des petites perles plus intimistes disséminées dans l’île, comme le Ayii Anargyri Natural Spa Resort, un hôtel de charme d’à peine plus de 50 chambres et suites, perdu dans la montagne, Fram ne fait que suivre la demande des clients.

Agios-NeofytosCe n’est en effet pas un hasard si Chypre connaît une forte progression sur le marché français.

Déjà stressés chez eux, dans leur vie quotidienne, par un chômage et une délinquance qui peut à chaque instant les toucher personnellement, ceux qui peuvent encore partir à l’étranger pour leur vacances ont une absolue envie d’être « peinards ».

Pas question de prendre le moindre risque, juste faire comme dans la chanson d’Elegance : « Vacances, j’oublie tout… ».

Pas la peine non plus de gronder les consommateurs encore capables de se payer des vacances à l’étranger en les accusant de mal connaitre leur géographie, ou de surévaluer caricaturalement les risques potentiels auxquels ils pourraient être confronté…

Autant interdire aux médias d’évoquer les drames qui secouent quasi quotidiennement depuis maintenant près de 3 ans les pays du Maghreb et du Moyen-Orient.

Alors mieux vaut pour un TO grand public accompagner ses clients en leur proposant les destinations qui les rassurent.

Chypre en est une, incontestablement ; en particulier pour la clientèle familiale traditionnelle de Fram.

Quant au Coral Beach de Paphos, il est aussi le produit idéal pour des clients SP+ dont le pouvoir d’achat commence à s’éroder sensiblement ; ils y trouveront le climat haut de gamme auquel ils étaient habitués mais avec des tarifs plus adaptés à leur nouvelles capacités financières.

Enfin, l’état d’esprit du personnel Fram de l’hôtel me fait également penser que le TO a effectivement retrouvé ses racines. On sent chez eux l’enthousiasme, le plaisir de travailler et la disponibilité de leurs pairs plus anciens.

Ils ont aussi la même détermination spontanée à faire de leur établissement un lieu convivial, chaleureux, gaie, et bien sûr le plus efficace possible.

Cette détermination, le TO la concrétise parfaitement à travers ses incentives et ses challenges de ventes, mais aussi, dans le cas précis de Chypre, en affrétant à partir du 21 décembre un vol hebdomadaire direct sur Paphos au départ de Paris, Lyon, Toulouse et Nantes.

Le pari est audacieux ; à lui tout seul, il prouverait presque le réveil de Fram.

Je ne sais pas si l’avenir va enfin sourire au TO, mais ce retour aux sources est déjà une bonne nouvelle.

Bertrand Figuier





    1 commentaire pour “Chez Fram c’est OK Coral

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi Marriott lance ses hôtels Moxy à Dubaï

Pourquoi Marriott lance ses hôtels Moxy à Dubaï

1061 vues
20 novembre 2020 0

Marriott International vient de signer un accord avec Ingenious Holding pour lancer la marque...

Messi, le sauveur de l’hôtellerie ?

Messi, le sauveur de l’hôtellerie ?

1191 vues
18 novembre 2020 0

MIM Hotels, la chaîne hôtelière du footballeur argentin Lionel Messi gérée par le Majestic...

Le Negresco touché en plein coeur

Le Negresco touché en plein coeur

1854 vues
4 novembre 2020 1

Le mythique hôtel Negresco, sur la Promenade des Anglais à Nice, a décidé de...