Les cars Macron fêtent leur 5 000 000ème passager


Réunie en congrès, la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) savoure les nouvelles perspectives et le changement d’image que le bus suscite pour le secteur tourisme.

Un an après sa libéralisation par la loi Macron, le secteur des autocars est toujours en pleine croissance. « Les bus Macron » ont généré près de 40 millions d’euros de CA en 11 mois et les dizaines de sociétés qui officient dans cette forme de transport sont renforcées par des start-ups de plus en plus innovantes.

Le secteur, qui aura créé 2 000 emplois fin 2016, prévoit un millier de bus supplémentaires en France, hybrides, confortables, climatisés et connecté.

car macron-uneSous le signe de la nouveauté

La loi Macron, promulguée en août 2015, a effectivement créé une dynamique d’innovation, de concurrence et d’emplois, ce qui, concernant le bus, est une prouesse tant l’objet ‘bus’ semblait ressortir du placard, du temps des colonies de vacances, etc.

Le bus est au contraire tendance actuellement, surtout auprès des jeunes qui veulent voyager mais pas à tout prix.

Des bus + des prix = Des jeunes.

TicTacTrip, jeune Start-up parisienne a compris que vendre des billets, même pas cher, ne suffisaient pas. Hugo Bazin et Simon Robain ont donc créé, en plus de leur comparateur de bus, un algorithme capable de suggérer des étapes tout au long d’un trajet afin de rendre l’expérience bus encore plus agréable et sans contrainte. S’arrêter une nuit dans une ville, participer à un évènement qui se trouve sur le parcours ou simplement rendre visite à des amis, tout est possible désormais.

bus macron-3« Toutes les suggestions ne sont pas faites au hasard. Grâce aux algorithmes développés par notre super team, un matching personnalité/suggestion est réalisé. Plus vous utilisez TicTacTrip, plus les réponses seront pertinentes, de la même façon qu’Amazon qui, lors de votre achat, vous propose des articles susceptibles de vous plaire. Notre site permet de faire son marché, en « drag and drop » afin de profiter de tous les avantages du transport en bus » explique Hugo Bazin.

Cette jeune startup, qui a gagné plusieurs prix d’innovation en 2016, est suivie de près par Gil Doukhan d’Iris Capital et de Carlos Da Silva  CEO de Mister Fly. La jeune pousse ne cache pas ses ambitions, devenir la première plateforme 100 % digitalisée et personnalisée destinée aux jeunes travelers.

« Contrairement aux avions et aux trains, construire toutes les étapes d’un voyage en car rend l’expérience plus enrichissante et conviviale » conclu Simon Robain.

La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs en chiffres :3 200 entreprises, 90 000 salariés, 65 000 autocars, 2 milliards de kilomètres parcourus chaque année.

Robert Kassous





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vacances de Pâques 2020 : la fête gâchée du tourisme

Vacances de Pâques 2020 : la fête gâchée du tourisme

1491 vues
6 avril 2020 0

La fermeture de l’ensemble des établissements et lieux touristiques génère une perte de 4...

Quelques rotations d’avions encore à Nice

Quelques rotations d’avions encore à Nice

5211 vues
3 avril 2020 0

L’aéroport international Nice Côte d’Azur entre en sommeil. Désormais les rotations d’avions sont plus...

La lettre poignante du président de Tui sur le Covid-19

La lettre poignante du président de Tui sur le Covid-19

17346 vues
2 avril 2020 3

Fritz Joussen, le PDG de TUI, vient d’écrire une lettre de sa propre main...