Au Myanmar, les touristes devront payer en monnaie locale


Le Myanmar (anciennement la Birmanie) vient d’annoncer qu’il met un frein à l’utilisation généralisée du dollar américain par les entreprises et les particuliers, afin de stabiliser sa monnaie nationale, le Kyat.

La banque centrale du Myanmar vient ainsi de révoquer les « licences de change » accordées aux entreprises, tels les hôtels, les restaurants, les clubs de golf ou encore les hôpitaux.

« Cette préférence croissante pour le dollar américain a conduit à l’instabilité des taux de change » a indiqué notamment le ministre de l’économie du pays.

Le dollar américain est très largement utilisé dans l’industrie du tourisme. Depuis la fin du régime militaire en 2011, le Myanmar a ainsi lancé des réformes économiques avec l’adoption d’un taux flottant pour le kyat.

Mais les licences cependant, ont permis à de nombreuses personnes d’utiliser le dollar pour les transactions nationales, en contournant le système financier local.

Le kyats a chuté de plus de 20 % cette année, ce qui en fait l’une des devises les moins performantes de la région.

Dans un communiqué, la banque centrale du pays a déclaré que ces licences spéciales ont été révoqués pour lutter contre la « dollarisation ».

« Parce que les paiements et les ventes se font en dollars, cette « dollarisation » a conduit à un besoin accru de dollars, ce qui a affaiblit le Kyat« , a déclaré le prêteur national.

Mais avec un taux de change de plus de 1 200 kyats pour un dollar, les transactions importantes en espèces nécessitent des piles de billets de banque, si l’on n’utilise pas le dollar américain.

Le Myanmar n’est pas le seul pays en Asie, où le dollar américain est utilisé comme seconde monnaie officieuse, remplaçant essentiellement la monnaie nationale pour toutes les transactions plus importantes.

Au Cambodge également, le dollar américain est utilisé aux côtés de la monnaie nationale, le Riel, surtout utilisée pour des montants fractionnaires de dollars.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi l’impact environnemental causé par le tourisme a diminué de moitié

Pourquoi l’impact environnemental causé par le tourisme a diminué de moitié

2391 vues
5 décembre 2022 0

Le tourisme est venu générer 8,1 % des émissions polluantes mondiales lors de sa...

Le tourisme chinois en cavale au Japon ?

Le tourisme chinois en cavale au Japon ?

2622 vues
2 décembre 2022 0

Le fondateur d’Alibaba, Jack Ma , vit à Tokyo depuis près de six mois...

A New York, fin de la grande vadrouille touristique de Smells

A New York, fin de la grande vadrouille touristique de Smells

2271 vues
29 novembre 2022 0

A l’aéroport de New York John F. Kennedy, c’était un mercredi comme les autres....