AS Voyages : Zéro de conduite !


Après trois congrès, réussis d’ailleurs, où l’on affichait une solidarité et une unité sans failles, il semble que le navire AS Voyages soit désormais dans la tourmente.

Fini les embrassades et les discours d’union. A l’approche des élections (en juin prochain), la solidarité entre les Afat et les Selectour (du moins au niveau des dirigeants) n’est plus qu’un lointain souvenir.
Philippe de Saint Victor, l’artisan de la fusion entre les deux réseaux, a, à la surprise générale, démissionné hier.

 » Philippe de Saint Victor a choisi de donner une orientation différente à sa vie professionnelle. Le Conseil d’Administration a entériné ce souhait et rendu hommage à Philippe de Saint Victor pour le travail accompli. Philippe de Saint Victor accompagnera pendant quelques jours la transition » indique sobrement le communiqué officiel.

La démission de Philippe a été suivie dans la foulée de celle de François-Xavier de Bouard, co-président d’AS Voyages.

 » François-Xavier de Boüard a présenté ce matin au Conseil d’Administration sa démission de Président de la Coopérative AS Voyages. Il reste cependant membre du Conseil d’Administration. Les administrateurs ont rendu hommage à la contribution essentielle de François-Xavier de Boüard à la réussite de la fusion Selectour Afat » précise le communiqué.

Il est vrai que, depuis le congrès de Valmorel, les coups bas n’ont cessé de pleuvoir.
Selon nos informations, un enregistrement des propos délétères d’un important dirigeant a même été effectué, à son insu, confirmant le malaise entre les deux camps.

Bien entendu, aucun des protagonistes n’a voulu, publiquement, commenter ce coup de tonnerre dans la distribution, mais on peut légitimement penser que, directeur général du réseau depuis mars 2008 , Philippe de Saint Victor, prisonnier des choix (qu’il n’approuvait pas) pris par des hommes et des femmes mis en place avant lui, ne pouvait pas supporter la rupture.

 » Cette guerre larvée entre les deux camps, avec des personnalités brillantes mais campées sur leurs positions, n’est pas bonne pour l’image du réseau » commente un observateur averti.  » Il montre qu’on ne peut plus faire de la gouvernance de réseaux à la papy, en catimini, en jouant entre acteurs d’influence ou supposés tels« .

D’où l’importance aussi de ne pas casser ce fragile équilibre.

 » Ce n’est pas du tout le bon moment pour une telle esclandre. L’année 2013 va être difficile sur le plan économique, sur celui des réformes à venir ou de leur mise en application. Il nous faut de la sérénité et du calme. »

Mais cela semble bien compromis.

Les postulants au trône ne sont pas les seuls à se déchirer.
En interne, même les défenseurs du bilan de François-Xavier de Boüard semblent circonspects.
 » J’ai une immense admiration pour FXB et ce qu’il a accompli, mais je reste également très attaché à la stabilité » rappelle un adhérent Selectour.
 » Les règles du jeu mises en place pour stabiliser la gouvernance d’AS Voyages n’existent pas que pour la galerie ! »

En remplacement de François-Xavier de Boüard, c’est Bernard Vairon qui a été élu par le Conseil d’Administration Président de la Coopérative AS Voyages.
Son mandat, comme celui de Jean-Pierre Mas, Président d’AS Voyages Entreprise, prendra fin lors del’Assemblée Général de juin 2013.

Bernard Vairon, âgé de 47 ans, marié et père de 4 enfants, dirige, depuis 1998, l’entreprise familiale Selectour Liberté, 8 points de vente en région parisienne.
Adhérent Selectour de longue date, il a œuvré à la mise en place de la fusion et porte depuis trois ans avec l’ensemble du conseil le développement du réseau Selectour Afat en qualité de Président de la commission Technologie et membre de la commission finance.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le président de Thomas Cook France sort de son silence

Le président de Thomas Cook France sort de son silence

1633 vues
16 octobre 2019 0

On s’étonnait de n’avoir pas de commentaires officiels de la part de Nicolas Delord,...

Tourisme et transport aérien : Le coût exorbitant des erreurs stratégiques

Tourisme et transport aérien : Le coût exorbitant des erreurs stratégiques

1997 vues
15 octobre 2019 1

Un communiqué de presse paru dans Airlines Business à propos d’ Etihad Airways m’a...

Comment les espagnols ont sauvé Thomas Cook Belgique

Comment les espagnols ont sauvé Thomas Cook Belgique

5594 vues
14 octobre 2019 0

C’est une excellente nouvelle ! Le groupe Wamos reprend une partie du réseau de...