Arnaques dans le monde de la location de vacances


Le monde incertain dans lequel nous vivons actuellement, les confinements à répétition, les modifications soudaines des formalités et le manque de dessertes ou de fréquence des relations aériennes ont eu des répercussions sur les vacances des Français. Une tendance se dessine très nettement. Depuis les vacances 2020. Les Français plébiscitent les locations de vacances dans notre beau pays.

Le corolaire de cette situation, c’est que l’on constate une recrudescence des tromperies : fausses annonces et fausses promesses se multiplient.
Le monde des petites annonces que ce soit dans la presse gratuite, où celui d’Internet regorge d’annonces aussi mirobolantes qu’alléchantes. Des offres qui parfois sont des escroqueries très élaborées.

Il ne faut pas « céder aux chants sirènes », qui proposent des biens fictifs ou qui ne correspondant en rien aux descriptifs proposés. Des maisons qui n’existent pas ou dont les propriétaires se volatilisent après le versement de l’acompte. Il ne faut jamais perdre de vue que la rapidité de circulation de l’argent est la principale préoccupation des escrocs, leur facteur majeur de réussite.

Toutefois, il existe des signes qui permettent d’identifier relativement facilement une tentative d’arnaque, par exemple ; le refus du propriétaire d’entrer en contact direct avec le locataire potentiel. Autant d’alertes qui doivent inciter à la prudence.

Les voyageurs doivent être vigilants, voire méfiants, et surtout ne pas céder à la pulsion d’avoir trouvé l’affaire unique. « L’affaire du siècle » est rarissime.
L’aubaine, l’appât du gain, certains voyageurs font des choses qu’ils ne feraient jamais en temps normal. Sommes-nous dépendants de l’argent à ce point ?
Alors, essayons de ne pas oublier que ce n’est pas la richesse qui fait le bonheur, mais le bonheur qui rend riche.

Il faut donc prendre le temps de réfléchir, de vérifier l’existence et les coordonnées données par votre interlocuteur. Se méfier instinctivement des personnes qui chercher mener l’affaire tambour battant et qui mettent trop rapidement son interlocuteur sous pression. Pour être le premier à réserver le bien.

Enfin et pour terminer, avoir un bail de location est un impératif non négociable.

Les agents de voyages ont un rôle à tenir. Leurs transactions sont sécurisées et ils ont pignon sur rue. Le Code du tourisme leur donne le droit de commercialiser des locations immobilières.

Pour le voyageur, travailler avec quelqu’un de connu est la meilleure des précautions possibles.

Je remercie la société Belvilla qui m’a inspiré cet article et qui est un partenaire fiable à conseiller pour louer des biens de qualité.

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Que pourrait-être demain dans le tourisme ?

Que pourrait-être demain dans le tourisme ?


12 avril 2021 0

Un excellent article de Chantal Neault paru dans le Réseau de veille en tourisme...

Air Europa dans le viseur de Ryanair

Air Europa dans le viseur de Ryanair


8 avril 2021 0

Ryanair reproche toujours à Air Europa d’avoir été secouru par le gouvernement espagnol. La...

Air France, cette fois la dernière chance ?

Air France, cette fois la dernière chance ?


6 avril 2021 0

L’Etat français et la commission de Bruxelles ont enfin trouver un accord sur le...