Après Thomas Cook, un autre distributeur de voyages en grand danger


La faillite de Thomas Cook restera l’un des plus grands traumatismes de la profession en 2019. L’entreprise était née en 1841. Mais aujourd’hui un autre groupe britannique risque de subir le même sort. Il a été fragilisé par la crise du coronavirus.

Un groupe très connu au Royaume Uni

Parmi les sociétés du groupe britannique Leisure Group Limited, figurent notamment : Shearings Holidays, un voyagiste qui opérait depuis 100 ans; Wallace Arnold Travel ; National Holidays (commercialisés sous le nom de Caledonian Travel and Travel Style), UK Breakaways et Shearings Hotels (commercialisés sous le nom de Bay Hotels et Coach and Country Hotels).

De nombreux professionnels vont perdre leur emploi

Basée à Wigan, le Groupe emploie plus de 2 400 personnes dans ses 44 hôtels et marques de voyages au Royaume-Uni. La plupart sont en train d’être licenciés. L’administrateur judiciaire devrait conserver quelques employés afin de faciliter la vente de certaines filiales.

Des négociations de reprises n’ont pas abouti

Le groupe a été fortement impacté par la pandémie de Covid-19 car tous les circuits, voyages et événements ont été annulés et les hôtels fermés au public, entraînant un important déficit de trésorerie.

Les administrateurs du Groupe ont eu des discussions avec un certain nombre de parties, à la recherche d’un acheteur pour l’entreprise.

Malheureusement, malgré l’intérêt porté au Groupe dans son ensemble et en partie, aucune structure de transaction viable n’a pu être convenue et, par conséquent, le Groupe a été placé sous administration.

Protection financière pour les clients

La grande majorité des clients devraient bénéficier d’une protection financière de la part de la Confédération du transport de passagers, Bonded Coach Holidays, ATOL ou ABTA, ou des émetteurs de carte de crédit ou de débit.

Les hôtels devraient trouver preneur

Si les circuits et séjours sont tous annulés. On peut croire que les hôtels seront repris. Il s’agit de la marque Bay : 30 hôtels, des Hôtels Coast & Country : 12 hôtels et des Hôtels à Country Living : 2 hôtels.

Serge Fabre





    3 commentaires pour “Après Thomas Cook, un autre distributeur de voyages en grand danger

    1. Thomas cook m’a planté pour mon voyage au Canada le 29 septembre 2019. J’attends toujours le remboursement de mon voyage que je n’ai pu effectuer d’un montant de 2500€. Merci de m’informer afin que je donne les informations au service consommateur qui suit mon dossier

    2. Shearings,Wallace Arnold ;National. Autant de marques ( toutes 3 émanant d’autocaristes) historiques que nous, jeunes agents de voyage avions appris à connaître et à respecter au tout début des années 80. A cette époque sans web, faire percer sa réputation à l’international sans être sur son marché de référence signifiait quelques chose. National Express était partenaire dans la ligne à succès Paris-Londres d’Intercars suivie par la mise en place d’Eurolines.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Voyages annulés : UFC et CLCV saisissent le conseil d’Etat

Voyages annulés : UFC et CLCV saisissent le conseil d’Etat

1409 vues
6 juillet 2020 1

Une ordonnance permet aux voyagistes de proposer aux clients un bon d’achat ou un...

Ou en sont les clients lésés par la faillite de Thomas Cook voyages ?

Ou en sont les clients lésés par la faillite de Thomas Cook voyages ?

2492 vues
2 juillet 2020 1

L’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme vient de faire un point chiffré de la...

Flash Info : Enfin des nouvelles de IFTM Top Resa 2020

Flash Info : Enfin des nouvelles de IFTM Top Resa 2020

2103 vues
23 juin 2020 0

En 2019, IFTM Top Resa a accueilli 34.150 visiteurs, 1.700 marques dont près de...