Allegro ma non troppo pour Alitalia


La compagnie aérienne italienne Alitalia reste déficitaire malgré les promesses d’Etihad. Un nouveau plan est en route pour éviter une catastrophe. Le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, a dénoncé jeudi dernier la mauvaise gestion de la situation de la compagnie aérienne Alitalia, engagée dans une réorganisation devant se traduire par des centaines de suppressions d’emplois. Mais comme on dit : l’Italie est toujours au bord du précipice … mais n’y tombe jamais.

Alitalia devrait être scindée en deux entreprises

Selon les plans du comité d’administration, la compagnie italienne devrait être divisée en deux. Alitalia 1 deviendra une compagnie sur les axes nationaux et sur le moyen-courrier. Elle sera semblable à une compagnie low-cost. Elle utilisera des appareils monocouloirs.

Les passagers devront payer pour les collations. Les italiens imitent en cela British Airways qui proposent désormais de faire payer les sandwichs et boissons de Mark end Spencer sur les vols moyen-courrier.

Alitalia 2 devrait être une compagnie long-courrier

Alitalia 2 restera une compagnie aérienne traditionnelle avec de gros appareils pour les vols intercontinentaux. L’objectif à long terme d’Alitalia est de renforcer la flotte long-courrier de 24 avions actuellement (14 Airbus 330 et 10 Boeing 777). On ne sait pas encore quelle entité deviendra la nouvelle entreprise.

En fait, le conseil d’administration a approuvé un document qui n’évoquait que les grandes lignes mais de nombreux détails restent à definir.

Une nouvelle restructuration et des licenciements

Les dirigeants de la compagnie discutent des nouvelles mesures de restructuration avec le ministre des transports à Rome. Le nouveau plan pourrait inclure la suppression de 1.600 emplois.

Juste avant Noël, la compagnie aérienne a manqué d’argent et ne pouvait pas payer pour le carburant et les salaires. UniCredit et Intesa Sanpaolo ont approuvé des crédits pour un total de 180 millions €, dont la compagnie aérienne a déjà flambé 60 M €. Les fonds permettront à la compagnie aérienne de durer jusqu’à la mi-Mars quand une nouvelle injection de liquidités sera nécessaire ; mais il semble que les banques rechignent à ajouter des capitaux supplémentaires.

Alitalia prévoirait une perte de 500 millions d’euros en 2017

En 2016, la perte serait estimée à 450 millions €, incluant même un gain ponctuel de la vente de créneaux pour Etihad à Heathrow.

Alitalia se bat pour sa survie alors même que les compagnies aériennes dans le monde ont réalisé des profits records totalisant 35,6 milliards $ en 2016, selon les estimations de l’IATA.

Etihad promettait la rentabilité d’ici 2017

Un plan datant du mois d’Août 2014, quand Etihad est entrée comme actionnaire de référence avec 49 % de la «nouvelle» Alitalia, anticipait la rentabilité en 2017. Le pari est loin d’avoir été gagné.

Etihad-Alitalia ont dû même abandonner les discussions avec Air Malta.

Les prochaines semaines seront décisives pour Alitalia mais on assistera sûrement à un énième plan pour une compagnie qui rétrécie au fur et à mesure des décisions.

Certains observateurs verraient bien un rapprochement d’Alitalia vers le groupe Lufthansa.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

IATA prévoit 75 milliards de dollars de pertes en 2021

IATA prévoit 75 milliards de dollars de pertes en 2021

1785 vues
26 février 2021 0

L’Association du transport aérien international (IATA) vient de publier une nouvelle analyse montrant que...

Emirates va facturer des frais de distribution aux agences de voyages

Emirates va facturer des frais de distribution aux agences de voyages

2409 vues
24 février 2021 1

Emirates, la compagnie aérienne des Émirats arabes unis, a annoncé aux agences de voyages...

Les Maldives veulent revoir vite les touristes français

Les Maldives veulent revoir vite les touristes français

3043 vues
23 février 2021 3

Les autorités du tourisme aux Maldives constatent avec une grande joie une reprise de...