Alitalia dans la panade


C’est finalement le plus rageant. Malgré une structure de coûts parmi les plus faibles du secteur, Alitalia n’en finit toujours pas avec ses dettes abyssales et une incapacité (chronique ?) à redresser une situation qui se complique d’année en année.

En 2012, la compagnie transalpine a perdu 280 millions d’euros. En 2011 : 69 millions.
La démission, il y a deux jours, d’Andrea Ragnetti son président, désavoué par les actionnaires, n’apparaît alors que comme un épiphénomène tant les causes de cette dégringolade semblent profondes.

Depuis sa réapparition sur la scène internationale en 2008 (après la faillite), Alitalia n’a jamais pu renouer avec le profit et confirmer les grands espoirs qu’avaient mis en elle les autorités italiennes à l’origine de sa privatisation.

Certes, le train à grande vitesse et les compagnies à bas coûts sont venus aiguillonner son marché naturel mais c’est le cas de pratiquement toutes les compagnies aujourd’hui.
Le problème du double hub (Rome-Milan) de 2008 désormais réglé, Alitalia n’arrive en effet toujours pas à augmenter ses recettes.

Pourtant, chez Air France, actionnaire à 25 % d’Alitalia, on pense que la compagnie peut être sauvée.
 » Il y a un vrai problème de trésorerie  » souligne Jean-Cyril Spinetta qui ajoute  » Air France-KLM va contribuer à hauteur de sa participation jusqu’à un maximum de 37,5 millions d’euros« .

Approuvé vendredi, un projet de prêt de 150 millions d’euros à la compagnie est à l’étude pour lui éviter de se retrouver en cessation de paiement.

Les actionnaires devront également répondre à la question fondamentale : peut-on, en Italie, sans être une compagnie low-cost, combiner durablement des activités court et long-courriers ?

Quand à Andrea Ragnetti, il est remplacé provisoirement par le président du groupe, Roberto Colaninno.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le GDS Sabre veut révolutionner le service Conciergerie dans l’industrie du tourisme

Le GDS Sabre veut révolutionner le service Conciergerie dans l’industrie du tourisme

2197 vues
19 juin 2024 0

Le GDS Sabre  vient d’annoncer le lancement de SynXis Concierge.AI, une solution innovante exploitant...

Le Bhoutan, un paradis touristique pourtant largement méconnu

Le Bhoutan, un paradis touristique pourtant largement méconnu

2912 vues
18 juin 2024 0

Le Bhoutan veut plus de touristes et il y travaille. L’un des projets du...

Pourquoi la Thaïlande abandonne finalement son projet de taxe touristique

Pourquoi la Thaïlande abandonne finalement son projet de taxe touristique

2902 vues
17 juin 2024 0

La Thaïlande a abandonné son projet de mettre en place une taxe touristique de...