Airbnb va traverser une période faste


Airbnb le site de locations entre particuliers risque de rencontrer des soucis liés à son développement dans un futur très proche. Le président du réseau d’agences de voyages TourCom, Richard Vainopoulos, explique pourquoi Airbnb risque de se faire pénaliser.

Vainopoulos
Raison n°1 : La location est un marché limité

Le Comité Régional du Tourisme en Île-de-France a révélé des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Soit 80% pour le marché de l’hôtellerie contre 10 % pour les locations entre particuliers. Même après plusieurs années passées à se développer, il était évident qu’un acteur de la location touristique comme Airbnb ne pourrait être dominant. Même si la location entre particuliers a un coût moins important, elle ne pourra pas être au-dessus de l’hôtellerie pour une raison simple.

Raison n°2 : Airbnb n’est pas un service professionnel mais amateur

Les hommes ou femmes d’affaires ne semblent pas intéressés du tout par Airbnb. Ce qui fait que les voyages d’affaires ne représentent qu’un petit pourcentage des transactions faites sur le site. Or quand on sait que cette catégorie de personnes voyage très régulièrement, on ne voit pas réellement d’opportunités pour Airbnb.
A noter aussi que l’utilisation du site reste assez mécanique et ne permet pas à l’utilisateur de rechercher son logement en y indiquant des critères très particuliers. D’où un manque de professionnalisme.

Raison n°3 : Les législations ne sont pas respectées

Airbnb semble profiter d’une législation permissive lui permettant de ne pas supporter les mêmes charges attribuées au secteur hôtelier. Ce qui n’est pas très réglementaire fiscalement.
Après un incident survenu en 2014 dans la capitale parisienne, Airbnb pourrait être délaissé petit à petit par les loueurs qui ne voudront pas prendre le risque de prêter leur appartement à des particuliers si c’est pour rencontrer des problèmes en matière de redressement fiscal.

Richard Vainopoulos





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ce que cache vraiment le concept de Surtourisme

Ce que cache vraiment le concept de Surtourisme

1052 vues
10 août 2018 0

Le sentiment d’un trop-plein touristique est la conséquence de deux facteurs : un manque...

Les touristes reviennent en Île-de-France. Mais pas à Paris. Merci qui ?

Les touristes reviennent en Île-de-France. Mais pas à Paris. Merci qui ?

2358 vues
30 mars 2017 0

En matière de tourisme, Paris ne subit plus le contrecoup des attentats. La preuve...

La fermeture des berges : encore un mauvais coup pour le tourisme !

La fermeture des berges : encore un mauvais coup pour le tourisme !

797 vues
3 octobre 2016 1

Les professionnels du tourisme s’ajoutent à la longue liste des professionnels opposés à la...