Air Austral : Retour à l’offensive


Comme toujours, lorsqu’il faut faire des efforts, il y a des tensions. C’est humain, donc universel, et ce n’est pas réservé au seul dialogue social entre un syndicat de pilotes et sa direction.

Chez Air Austral, comme dans d’autres compagnies, les pilotes brandissent régulièrement l’arme de la grève, comme à la mi décembre 2014, ou bien à la fin juin dernier.

Toujours est-il que ces préavis ont peut-être fait couler un peu d’encre, mais ils n’ont pas empêché la compagnie d’avancer.

Réellement au bord du gouffre à la fin 2012, Air Austral a enchaîné deux exercices positifs, 2013-2014 et 2014-2015, pour lequel elle affichait un résultat net de 8,7 M €, et prévoit un exercice 2015-2016 dans la même ligne, en phase avec son budget prévisionnel.

Certes, la hausse du dollar a pu creuser sa dette, mais la rénovation de son produit, d’abord à travers les services à bord, bientôt également pour ses sièges et ses uniformes, commence à porter ses fruits.

La vente des produits ancillaires par exemple, dont les fameux « extra » inaugurés l’an dernier, représentent ainsi près de 5 % des ventes… et, selon Marie-Joseph Malé, le Pdt d’Air Austral, interrogé par notre confrère Tourmag, le nouveau site BtoB de la compagnie devrait encore renforcer cette tendance.

Dans le même temps, la compagnie réunionnaise aura lancé Ewa Air, sa filiale régionale, qui est attendue à l’équilibre pour l’exercice qu’elle doit clore en mars 2016.

Bien sûr, rien n’est joué pour Air Austral ; l’économie, au niveau national comme international, est encore sous tension et le transport aérien reste un secteur difficile.

La prudence est donc encore à l’ordre du jour. Pourtant, l’arrivée de 2 B787 en 2016, l’un au printemps, l’autre en novembre, montre que la compagnie n’est plus sur la défensive.

Elle songe à nouveau à développer son réseau.

D’abord vers Chennai et Madras, où, dès 2016, elle compte opérer 2 fréquences non stop en s’appuyant sur la forte communauté indienne de la Réunion et sur la clientèle potentielle des TO indiens.

M. JEAN MARC GRAZZINI DIRECTEUR COMMERCIAL AIR AUSTRAL 2Ensuite, elle va aussi renforcer sa desserte sur Bangkok, avec deux vols hebdomadaire qui, selon Jean-Marc Grazzini (photo), le Dga commercial de la compagnie, « devraient vite retrouver le remplissage du vol opéré en B777« .

Enfin, vers la Chine, sur Canton précisément, où Air Austral et Air Madagascar vont ouvrir une route en partenariat à 50/50, avec un A340 opéré par la compagnie malgache.

Parallèlement, Air Austral va changer 2 des 3 B777 qu’elle loue actuellement et les positionner entre Paris CDG et Saint Denis pour bien montrer à la clientèle métropolitaine qu’elle poursuit la montée en gamme de son produit.

Alors qu’elle vient de fonder « l’Alliance Vanille » avec ses compagnies sœurs de l’Océan Indien, Air Austral espère bien développer aussi son trafic régional, notamment à travers le « pass » inter-îles ; ce serait la cerise sur le gâteau…

Si la prudence est encore de mise, visiblement, elle n’empêche pas d’être offensif… Air Austral reprend décidément du poil de la bête.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Croatie renforce sa position dans le Tourisme de bien-être

La Croatie renforce sa position dans le Tourisme de bien-être


17 mai 2019 0

L’Association des spas européens (ESPA) vient de tenir son congrès annuel dans la station...

Pourquoi Holidaycheck revient en tant que voyagiste

Pourquoi Holidaycheck revient en tant que voyagiste


16 mai 2019 0

Le groupe allemand Holidaycheck avait racheté Ecotour en 2012. Puis l’avait cédé en 2014...

Tourisme nudiste, une tendance qui ne faiblit pas

Tourisme nudiste, une tendance qui ne faiblit pas


15 mai 2019 3

Le nudisme, le naturisme, le natourisme… n’est plus si confidentiel que cela. Si le...