Acropolis géré en direct par Nice en 2017 ?


Lors d’un récent conseil municipal, Christian Estrosi, maire de Nice, envisageait la reprise en régie du palais des Congrès en 2017 après la fin de délégation de service public attribué à GL Events en 2007.

Le contrat arrivant à son terme en fin d’année, la ville réfléchit à cette solution ou à une renégociation du cahier des charges élaboré par la précédente municipalité.

Toutefois le maire actuel s’interroge sur le positionnement actuel d’Acropolis dans la stratégie globale de GL Events qui gère 18 palais dans des congrès dont celui de Barcelone. Il suggère incidemment que la promotion de la structure niçoise n’était pas aussi performante que celle de certains autres palais du groupe.

Il met également en cause la politique de GL Events sur le coût de location de certaines prestations. Acropolis a été modernisé pour une somme de 26,5 ME dont 7ME pour GL Events et le reste à la ville. Le délégataire met en avant un chiffre d’affaires de 14,5 ME en 2014 toutefois en retrait des objectifs initiaux (+16 ME).

Ainsi en 2014, Acropolis a accueilli 23 congrès, 26 séminaires, 17 salons, 12 conventions et 14 manifestations. Les plus importants congrès ont été deux évènements médicaux : Stroke avec 19.200 participants et Européean Glaucoma Society (11.200 participants).

Au total Acropolis a été fréquenté par 670.000 personnes dont la Foire de Nice (167.000 personnes) et la manifestation gratuite « C’est pas classique » (10.000 par jours sur un week-end )qui du fait d’une clientèle essentiellement locale ne génère pas de retombées économiques.

Enfin si la ville décide de reprendre en régie directe le Palais des Congrès, c’est qu’à l’horizon 2020 deux événements viendront modifier son environnement. D’une part la création, face à l’aéroport, d’une structure géante d’accueil de salons et congrès (70.000 m2), dont le financement, la construction et l’exploitation sera confié à un privé et d’autre part sur la transformation de l’actuel Palais des Expositions (14.000 m2) face à Acropolis en une sorte de Bercy niçois.

Et cette perte de grande surface d’exposition rend plus difficile la commercialisation d’Acropolis sur le marché des grands salons et congrès qui tout naturellement iront s’installer dans la nouvelle structure face à l’aéroport.

La reprise en régie se dessine d’autant que la municipalité actuelle a déjà engagé cette politique pour les transports, les cantines scolaires et le festival Nice-Jazz Festival. Elle étudie la question également pour les ex Studios de la Victorine, sa propriété, gérés en délégation de service public par Studio De France dont le contrat arrive aussi à échéance et qui n’a pas réussi à relancer l’activité des studios historiques niçois.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer

Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer

1147 vues
26 novembre 2020 0

Le tourisme azuréen est prêt à repartir en 2021 ! Face à la détresse...

Easyjet prend position sur Nice Côte d’Azur

Easyjet prend position sur Nice Côte d’Azur

1979 vues
25 novembre 2020 0

L’aéroport de Nice, c’est un peu là où l’histoire en France pour Easyjet a...

Aeroflot reprend son vol Nice Moscou

Aeroflot reprend son vol Nice Moscou

1364 vues
24 novembre 2020 0

Depuis le 20 novembre dernier la compagnie Aeroflot a repris sa liaison entre Nice...