A Québec, c’est Bonhomme qui fait la loi


Pendant un peu plus de deux semaines, la durée du carnaval, le palais de glace éphémère de bonhomme, le roi du carnaval est érigé sur l’esplanade située au dessus de la porte Saint Louis et en face du bâtiment du parlement québécois. Il reçoit à domicile ses nombreux visiteurs.

Bonhomme est né en 1954, en même temps que le premier carnaval. Habillé de rouge, il porte la ceinture fléchée. Il est le symbole de la bonhomie et de la jovialité des québécois. Les clefs de la ville lui sont remises par la maire de la ville au début des périodes de festivité.

quebec carnaval bonhommeLe carnaval c’est 17 jours de fête pour la ville et le Québec, les visiteurs affluents du monde entier pour profiter des nombreuses activités organisées pour les petits comme pour les grands. La cour de récré, la piste de glissades, le hockeybottine, le jeu de quille géant pour les plus jeunes. Bulles, whisky et Cie pour les fêtards. Gifomaton l’animation qui vous intègre dans un film d’animation. Pour toutes et tous, la tour d’escalade en 3D, le grand défi raquette pentathlon.

Mais également le concours international de sculpture sur glace. La symphonie hivernale avec l’orchestre symphonique de Québec. Les plus sportifs ont appréciés le derby de la Saint-Hubert, une spectaculaire course de chevaux attelés sur un parcours enneigé parsemé d’obstacle. La course en canot qui s’est déroulée le 7 février sur le bassin Louise.

bonhomme-carnival--quebec-course-canotIl faut noter que l’équipe féminine de Groupe voyages Québec/Air Transat est arrivée en seconde position de la catégorie Elite femme au terme d’une belle course. Et tant d’autres festivités. Les animations sont présentes partout dans la ville. Et le public est au rendez-vous, souvent en famille. Tous apprécient.

Porter l’effigie de bonhomme est souvent obligatoire pour assister aux manifestations. Sa vente est le principal moyen de financement pour organiser les festivités du carnaval. C’est le ticket d’entrée pour participer à la fête. Il est également de bon ton de porter la ceinture fléchée. Un autre symbole d’origine amérindienne du carnaval de Québec.

Le 13 février s’est tenu le défilé de nuit qui clôture le carnaval. Son le parcours se déroule dans la haute-ville et longe les plaines d’Abraham. Nous y étions. Un spectacle festif, avec de nombreux chars thématiques soigneusement décorés. Ils sont tirés par d’énormes 4 X 4, des trucks, des limousines. Nous sommes bien en Amérique du nord.

Des fanfares dynamiques se succèdent, parfois avec une thématique commerciale, celle des partenaires. Beaucoup de cuivres, des percussions qui déchirent le froid ambiant. Toute une jeunesse souriante, déguisée ou non. Des participants fortement motivés qui défilent par ce grand froid. Car, il faut vraiment l’être, lorsque la température descend à plus de – 30° la nuit.

Du bruit, de la musique, une animation bon enfant et haute en couleurs De très nombreux spectateurs disciplinés massés le long du parcours. Il faut être courageux ou québécois pour attendre plusieurs heures durant, le passage du défilé. En se réchauffant à force de cafés et de l’improbable Caribou. Le cocktail antigel concocté spécialement pour l’occasion. Il est élaboré à base de vin rouge, de brandy, de la vodka, du porto et du xérès et du sirop d’érable servi chaud. Le tout est chauffé, puis servi immédiatement. Effet immédiat garanti. Mais attention aux abus !

Au terme de la parade, les gens s’éparpillent le plus souvent dans la vieille ville pour continuer à fêter la fin de carnaval.

Bonhomme saluera une dernière fois ses admirateurs. Il rendra les clefs de la ville. Son palais de glace sera rapidement détruit. Il attendra son heure, l’an prochain.

Mais, il est heureux bonhomme car il sait que l’édition 2016 a été un franc succès et ses sujets sont contents de ce cru.

Alors, une fois de plus, il peut passer la fin de l’année tranquille en attendant tranquillement 2017. Il l’a bien mérité.

chateau laurierNous avons été heureux de terminer le carnaval au chaud, en effectuant un excellent dîner au château Laurier. Un excellent hôtel 4 étoiles de 282 chambres situé sur la grande allée en bordure des plaines d’Abraham. A cinq minutes environ de la porte Saint Louis, l’entrée des remparts qui accède dans la vieille ville historique.

Nous avons été magnifiquement accueillis par la charmante Johanne Caron. Le repas fut de qualité. Il est important de rapporter que le Château Laurier est un établissement remarquablement géré par la famille Girard. Qui a crée un label franco responsable, un engagement de préserver la langue française contre les barbarismes et autres anglicismes. Ils furent à ce titre, la première entreprise reconnue comme étant franco responsable en Amérique du nord.

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les volcans font irruption dans le Tourisme

Les volcans font irruption dans le Tourisme

986 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

1443 vues
12 juillet 2019 0

Le football peut rendre fou tant la passion est exacerbée. Actuellement, la Coupe d’Afrique...

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

2571 vues
11 juillet 2019 0

Parlez du Canada à un français et aussitôt il vous répondra Québec et Montréal...