Salaün fait sortir la Bulgarie de sa bulle


Si son littoral de belles plages de sable ensoleillées de la Mer Noire séduit chaque jour davantage, la Bulgarie reste encore un pays à découvrir pour ses nombreux autres charmes. C’était le but la semaine passée de l’Eductour organisé par Salaün Holidays -Pouchkine Tours.

Et le moins que l’on puisse est que la quinzaine de professionnels du tourisme accourus de toute la France en sont revenus pleins d’images. Et convaincus.

Des sommets des Balkans enserrant la Vallée des Roses où les plus grands parfumeurs viennent chercher les meilleures essences, aux églises orthodoxes toutes en enluminures et icônes, en passant par des villages authentiques, le dynamisme festif des villes ou des parcours de golf parmi les plus réussis de la planète, la Bulgarie a de quoi séduire un large public avide d’horizons nouveaux. Sans oublier un coût de la vie au quotidien particulièrement intéressant.

A 2h40 de vol de Paris, cinq fois plus petite que la France, la Bulgarie, dont l’emblème est le lion que l’on retrouve partout, compte dix fois moins d’habitants.

Et les 7 millions de Bulgares ne sont pas peu fiers d’accueillir 7 millions de touristes chaque année, Anglais et Allemands en tête de liste, pour seulement encore quelque 50 000 Français.

« De fin avril à la mi-juin, puis durant septembre, c’est le moment des circuits, raconte Kracimir Bojinov, guide du réceptif de Salaün Holidays, BS Travel. L’été, c’est la période du balnéaire car avec des températures au dessus de 35°, il n’est pas confortable de se promener en car vers des visites alors que la plage en farniente a tant d’attraits ».

En charge chez Pouchkine, la marque pays de l’est du groupe Salaün, de la Bulgarie, mais aussi Roumanie et Chypre, Florence Séguin (photo) assure la promotion de quatre circuits.

Une boucle en 8 jours, « Découverte de la Bulgarie » ; un circuit 10 jours, « Balkans et Mer Noire », avec 3 nuits aux Sables d’Or, près de Varna, la grande station balnéaire ; un combiné en 9 jours Bulgarie-Roumanie ; et une odyssée à la rencontre des « Plus beaux secrets des Balkans » qui durant 16 jours fait passer par 9 pays, Bulgarie et Roumanie bien sûr, et les nations issues de l’ex Yougoslavie.

« La Bulgarie offre aussi de nombreuses possibilités de voyages à la carte, privatifs ou autotours, complète Florence Seguin. La randonnée y est très agréable par les collines boisées, le ski se pratique ici en grand confort d’infrastructures et le vignoble est fier de faire déguster la variété de ses crus, rouges et blancs. »

Au delà de Sofia, la capitale, la Bulgarie compte deux villes remarquables en Veliko Tarnovo, ancienne capitale médiévale, et surtout Plovdiv, fondée par Philippe II de Macédoine, le papa d’Alexandre Le Grand, qui vit aujourd’hui une superbe cure de réhabilitation : en 2019, Plovdiv sera Capitale Européenne de la Culture et il y aura d’un côté ceux qui l’ont vu par bonheur ou chance, et les autres.

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Jay, dans la French Riviera des années folles

Le Jay, dans la French Riviera des années folles

988 vues
7 juillet 2017 0

Après Paris, HappyCulture inaugure à Nice une première adresse au concept d’appartements-hôtel 4 étoiles....

Dormir dans les Vosges, dans un nénuphar volant

Dormir dans les Vosges, dans un nénuphar volant

1148 vues
30 juin 2017 0

Les forêts du Massif des Vosges regorgent de champignons et de délicieuses baies. Ces...

En Marge, à côté des étoiles

En Marge, à côté des étoiles

1146 vues
24 juin 2017 0

Installés depuis 2012 à Aureville, aux portes de Toulouse, Isabelle et Frank Renimel, déjà...