Le Japon, une destination touristique appelée à prendre de la hauteur


Laquotidienne.fr aime l’Asie. Non seulement, nous en parlons souvent, mais nous y restons suffisamment longtemps pour découvrir des informations et des lieux qui pourraient vous intéresser. Il ne faut pas oublier que le Japon risque d’être bientôt une destination vedette grâce aux futurs Jeux Olympiques qui se tiendront du 24 Juillet au 9 Août 2020.

Toujours de plus en plus de passagers à Tokyo Narita

Nous avons pris un vol low-cost pour arriver à Tokyo. Pas depuis Paris, car il n’y en a pas encore, mais de Taipei. Nous vous parlerons plus tard de cette autre destination.

Quand on arrive au Japon, il faut parfois être patient car l’attente est un peu longue pour passer l’immigration. Ce n’est pas le nombre de fonctionnaires qui est en cause mais le nombre de passagers qui se rendent à Tokyo.

Il y a eu 28,7 millions de touristes en 2017 et on devrait dépasser les 30 millions en 2018.

Des formulaires et de l’électronique

Pour entrer au Japon, les français comme nos amis belges (qui nous lisent également) n’ont pas besoin de visa. Un passeport suffit pour vous rendre ici mais la validité doit être supérieure à 6 mois. Il faut donc bien vérifier.

Dans l’avion, on vous remet les documents à compléter. Un pour l’immigration et un autre pour la douane.

Après une attente qui peut être longue, des fonctionnaires vont vérifier votre formulaire et vont prendre électroniquement vos empreintes digitales.

Ensuite vous attendez pour passer devant un agent d’immigration qui vérifiera l’ensemble. Après la livraison des bagages, vous passerez devant l’immigration qui prendra votre formulaire. Lors d’un précédent voyage, nous avions été fouillés. On ne plaisante pas.

Plusieurs choix pour se rendre en ville

L’aéroport de Narita est assez loin de Tokyo (environ 64km). Vous avez à disposition des taxis, des bus ou des trains. Il faut dire immédiatement que les taxis sont hors de prix. Donc les deux solutions à préconiser sont le bus ou le train.

Il est assez simple de trouver tous les moyens de transport à Narita. Nous avons choisi le train car notre avion est arrivé tard dans la soirée et nous avons une ligne directe entre Narita et Shinjuku, le quartier où nous avons choisi un hôtel.

Nous optons pour le Narita Express qui est rapide mais pas donné (23 euros). C’est le prix d’un billet aller simple. Pour un billet aller et retour, vous ne payerez que 31 euros. Cependant, nous repartirons du Japon de l’aéroport d’Osaka.

Le Narita Express : une liaison ferroviaire de classe

Lorsque vous achetez votre billet soit au guichet, soit au distributeur, on vous donne un numéro de wagon et un siège. C’est bien pratique. Lorsque vous montez à bord, l’intérieur du wagon est propre et moderne. Des écrans vont vous donner toutes les informations sur votre parcours. Donc, moins de stress ! Il y a une zone pour les bagages. Bien plus pratique que le RER au départ de Roissy CDG.

Arrivée à la gare de Shinjuku

Quand vous arrivez pour la première fois, vous restez ébahi par la foule et l’immensité du lieu. Il faut donc bien repérer où se trouve votre hôtel. Il y a plusieurs sorties donc cela peut s’avérer compliqué.

Heureusement, si vous avez été prévoyant, vous aurez acheté une carte SIM à l’aéroport avant de prendre le train et vous utiliserez la « MAP Google » sur votre mobile. On arrive à son hôtel sans être trop fatigué.

Bien choisir votre hôtel

Il est important de sélectionner son hôtel et parfois ne pas hésiter à payer un peu plus pour avoir une chambre convenable. Il faut savoir que les chambres d’hôtels à Tokyo sont assez petites. Par ailleurs, quand dans les commentaires, on vous indique que l’hôtel est proche de la gare de Shinjuku, il faut bien vérifier.

De notre côté, nous avons fait une grossière erreur en réservant sur Booking.com. Il faut faire très attention aux commentaires positifs qui ne peuvent pas toujours correspondre à vos souhaits personnels.

L’hôtel Sunlite que nous avions réservé est officiellement un trois étoiles. C’est un peu comme à Paris. Un trois étoiles peut correspondre à 1 ou maximum 2 étoiles. La chambre fait à peine 13m².

Autant vous dire que si vous avez deux grosses valises, vous ne pouvez plus bouger. Un autre problème si vous arrivez fin Octobre, les nuits peuvent être fraiches (environ 14°).

Le conduit de l’air conditionné envoyait de l’air froid sans être allumé. La chambre était glaciale. Nous avons signalé le problème à la réception… qui n’a pas réagi. Et nous avons alerté Booking.com, qui, après deux jours de silence, nous proposait une compensation de 15 euros qui n’a d’ailleurs pas été versée. A Tokyo, les hôtels de cette catégorie n’allument le chauffage que le 1 Novembre.

Mais fort heureusement, nous ne passons pas nos journées dans une chambre. Le programme de visites est plutôt chargé.

A suivre ….

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Le Japon, une destination touristique appelée à prendre de la hauteur

    1. Le Japon est déjà une destination vedette plus qu’elle fait partie des 20 les plus visitées au monde et continue d’attirer de plus en plus. 40 Millions de touristes en 2020, 60 Millions en 2030 …. Le souci est que cela va un peu trop vite et que tout n’est pas nécessairement prêt pour accueillir au mieux les touristes étrangers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Interview exclusive La Quotidienne : Mon Tourisme par l’ambassadeur du Sri Lanka

Interview exclusive La Quotidienne : Mon Tourisme par l’ambassadeur du Sri Lanka

1248 vues
14 décembre 2018 0

Au salon ILTM de Cannes, le Sri Lanka avait réuni sur son stand plusieurs...

Pourquoi le tourisme au Sri Lanka pourrait faire beaucoup mieux

Pourquoi le tourisme au Sri Lanka pourrait faire beaucoup mieux

1841 vues
13 décembre 2018 3

L’industrie du tourisme au Sri Lanka commence à souffrir des conséquences d’une crise politique...

La Thaïlande reprend la balle au bond

La Thaïlande reprend la balle au bond

1293 vues
12 décembre 2018 0

Dans les prochaines semaines, nous allons beaucoup évoquer la Thaïlande. Il s’agit bien sur...