L’ Iran comme au cinéma


« L’ Iran mis en scène » par Agnès Devictor est un livre qui, loin d’être académique, est une véritable invitation à voyager en Iran à travers des films tournés dans le pays.

Choisir de voir l’Iran dans les regards qu’y ont posés les cinéastes, c’est suivre des trajectoires plutôt que s’attarder sur certains sites. Les distances à parcourir, petites ou grandes, s’emparent des scénarios. Pays de nomades et de cavaliers, l’Iran est par excellence celui du road-movie, une invitation à des parcours, tant géographiques qu’initiatiques.

Étrangers et Iraniens n’ont pas filmé le même Iran. Les premiers, peu nombreux mais non moins reconnus (Pier-Paolo Pasolini, Agnès Varda, Ben Affleck, entre autres), ont mis en scène ce pays de haute civilisation, s’en servant parfois comme d’un décor luxuriant ou rugueux.

Les seconds ont pris à revers cette beauté trop imposante et ont dessiné une autre cartographie de leur pays, développant une modernité cinématographique « à l’iranienne ».

Abbas Kiarostami, Majid Majidi, Samira Makhmalbaf, Asghar Farhadi, Jafar Panahi en sont parmi les représentants les plus connus.

Agnès Devictor, maitre de conférences HDR à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, enseigne aussi le cinéma iranien à l’INALCO.

Chercheure au laboratoire Histoire culturelle et sociale de l’art elle est aussi chercheure associée à l’UMR Mondes iranien et indien.

Spécialiste du cinéma iranien, elle a notamment écrit : Images, combattants et martyrs.

La guerre Iran-Irak vue par le cinéma iranien ( 2015) et Politique du cinéma iranien, de l’âyatollâh Khomeyni au président Khâtami (2004) à côté de nombreux articles universitaires.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ça jette un froid quand même

Ça jette un froid quand même

720 vues
13 janvier 2018 0

Tragédie à l’Everest est un livre autobiographique de 1997 écrit par Jon Krakauer. Il...

Une campagne de Russie pleine d’ampleur

Une campagne de Russie pleine d’ampleur

968 vues
22 décembre 2017 0

Fils d’un marchand de toile de Condé-sur-Escaut (Nord), Adrien-Jean-Baptiste-François Bourgogne entrait dans sa vingtième...

Quand la Bretagne accueillait ses premiers touristes

Quand la Bretagne accueillait ses premiers touristes

1147 vues
15 décembre 2017 0

Alors que la Bretagne occupe une belle 4ème place dans le tourisme hexagonal, avec...