Zika, Chikungunya, Dengue : des moustiques contre les moustiques


L’agence américaine des médicaments a donné son feu vert vendredi à un lâcher expérimental de moustiques génétiquement modifiés en Floride, qui pourraient permettre de limiter la propagation du virus Zika. Le but est d’éliminer des populations de moustiques sauvages.

Dans un document publié sur son site Internet, la Food and Drug Administration (FDA) explique avoir déterminé que ces moustiques mâles, baptisés « OX513A », ne présentent probablement pas de risque d’allergie pour les humains, les animaux ou l’environnement. Mais la décision de la FDA ne sera pas finalisée avant plusieurs mois, période durant laquelle l’agence entendra les évaluations des différentes parties prenantes.

moustiques-3Ces moustiques « Aedes aegypti » OGM, produits par la firme britannique Oxitec, sont porteurs d’un gène qui écourte nettement leur vie et celle de leur progéniture, qui meurt avant l’âge adulte.

Cela a pour effet d’éliminer les populations de moustiques sauvages, qui sont les principaux vecteurs de maladies infectieuses comme le Zika, la dengue, le chikungunya ou le virus du Nil Occidental.

Des Tests prometteurs

Ces moustiques OGM ont déjà montré une certaine efficacité à réduire les populations de moustiques sauvages dans de petits tests effectués au Brésil et d’autres pays d’Amérique du Sud.

moustiques-2La FDA s’est essentiellement appuyée sur une évaluation d’impact environnemental soumis par Oxitec. Les documents de la société et de la FDA concluent que ces moustiques OGM ne pourront probablement pas « s’échapper » pour établir de larges populations dans la nature par le fait qu’ils sont programmés pour mourir jeunes.

En outre, ils ne présentent aucun danger pour les humains et les autres animaux, car ils ne piquent pas étant donné qu’il ne s’agit pour la plupart que de mâles. Seules les femelles piquent pour se nourrir de sang.

Et même s’il est aussi prévu de lâcher un très petit nombre de moustiques femelles OGM, les protéines qu’elles portent, résultant de leur modification génétique, ne paraissent pas être toxiques ou allergènes, selon la FDA.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Première édition niçoise réussie pour Food Hotel Tech

Première édition niçoise réussie pour Food Hotel Tech

626 vues
12 novembre 2019 0

Selon les organisateurs près de 4 800 visiteurs professionnels dont des directeurs d’hôtel ou...

Tourisme de bien être et big data, une tendance en pleine forme

Tourisme de bien être et big data, une tendance en pleine forme

1281 vues
8 novembre 2019 0

Le premier colloque sur le tourisme de bien-être et santé organisé à Enghien-les-Bains, avait...

Totalstay lance son nouveau site de réservation B2B

Totalstay lance son nouveau site de réservation B2B

928 vues
5 novembre 2019 0

Totalstay, filiale de WebBeds – le deuxième fournisseur mondial d’hébergement B2B dans le secteur...