Zéro plastique désormais pour le groupe Beachcomber Hôtels


Après la signature de ses 52 engagements écologiques, le groupe leader de l’hotellerie mauricienne va encore plus loin dans son cheminement éco-responsable et s’engage à stopper 100 % du plastique à usage unique d’ici juillet 2021. Soucieux de l’environnement, Beachcomber Resort & Hotels oeuvre au quotidien à limiter son impact environnemental et met en place les meilleurs pratiques possibles pour préserver la nature et la beauté de l’ïle Maurice.

Pour mener à bien cette ambition, le groupe a identifié l’ensemble des articles plastique à usage unique utilisés au sein de ses hôtels et à dresser une liste d’alternatives en matériaux respectueux de l’environnement, biodégradables ou recyclables.

« C’est un défi ambitieux que nous allons évidemment relever en interne avec nos artisans.Nous aurons également besoin de la coopération et de l’implication de nos fournisseurs pour atteindre cet objectif » commente Gilbert Espitalier-Noël, PDG du groupe.

Dans tous les hôtels Beachcomber, les pailles et les agitateurs sont désormais en papier biodégradables.

Cette initiative a permis de réaliser en 2018 une économie de 350 000 pailles et de 525 500 agitateurs non réutilisables. Le groupe a également mis en place en 2017 un système interne d’embouteillage d’eau, qui a permis de réduire la consommation de bouteilles en plastique de 40 tonnes par an.

Le Paradis Beachcomber et le Dinarobin Beachcomber ont pu ainsi observer une réduction de 192 810 bouteilles en plastique depuis 2017.

Les sacs à linge en plastique ont eux aussi été remplacés par des sacs en tissus fabriqués à partir de draps de lit usagés.

Les articles de toilette miniatures (shampoing, gel douche, etc.) vont être supprimés au profit de distributeurs rechargeables.

Beachcomber Resorts & Hôtels souhaite désormais s’attaquer à l’élimination de tous les contenants alimentaires en plastique à usage unique de ses restaurants.

« L’ensemble de ces mesures témoignent du fort engagement du groupe mauricien pour préserver la beauté de son île pour les générations futures« .





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Etats Unis : une hôtellerie touristique au bord du gouffre

Etats Unis : une hôtellerie touristique au bord du gouffre

1553 vues
27 mars 2020 0

Le virus Covid-19 aux États-Unis va réduire les dépenses touristiques de 355 milliards de...

L’hôtellerie touristique madrilène offre des lits pour les malades

L’hôtellerie touristique madrilène offre des lits pour les malades

1019 vues
19 mars 2020 0

La Communauté de Madrid a déjà reçu une offre de 60 000 lits de...

Les hôteliers niçois aux abois

Les hôteliers niçois aux abois

1068 vues
18 mars 2020 0

Les annulations s’enchaînent pour les hôtels niçois, certains responsables envisagent des fermetures et un...