La Valette : une réhabilitation remarquée


Pour célébrer ses 450 ans, la capitale maltaise s’est offerte un lifting particulièrement réussi, insufflant une salutaire modernité. Histoire de renouveler l’intérêt à porter à la cité des Chevaliers.

Exit, l’écrasante porte mussolinienne qui signait l’entrée dans la citadelle ! Un pont-passerelle et une brèche dans les fortifs, deux escaliers monumentaux : les réalisations de Renzo Piano prône l’accueil plutôt que le repli, joyeuse invite à découvrir la capitale maltaise d’un autre œil. A commencer par le nouveau Parlement, deux blocs sur pilotis en pierre dorée locale percés de dizaine de fenêtres comme autant de moucharabiehs contemporains.

A quelques mètres, sur les vestiges néo-classiques de l’Opéra Royal, l’architecte génois signe également le théâtre en plein-air à l’audace plus controversée.

malte_co-cathédrale Saint-JeanMille places pour applaudir concerts et festivals sous le regard de Notre-Dame-de la Victoire, la première église érigée par l’Ordre de Saint-Jean-de Jérusalem. Autre joyau restauré, la co-cathédrale Saint-Jean éblouissante de ses dorures baroques.

On dégringole la rue de la République un des plus commerçantes. Un arrêt à la Casa Rocca Piccola, que le Marquis de Piro, 9e du nom et héritier de ce palais, ouvre partiellement à la visite. Puis on aborde le Fort Saint-Elme, là encore joliment dépoussiéré et qui abrite, au fil de 8 salles, le nouveau musée de la guerre de Malte. Juste en face, de l’autre côté du port, le fort Rinella et son riche musée historique, ouvert très récemment et dont la visite guidée – en français – est un must.

 

Les Trois Cités

Il est temps d’embarquer sur un luzzu, la barque de pêcheur typique toute colorée à moins d’opter pour une dghajsa, la gondole maltaise souvent reconvertie en bateau taxi  pour aller s’égarer dans les Trois Cités : Birgu (Vittoriosa), la première capitale des Chevaliers, Isla (Senglea) et Bormla (Cospicua).

malte-Luzzu-Les ports ont cédé la place à des marinas aux yachts rutilants. Mais le dédale de ruelles qui grimpent à l’assaut des collines témoigne toujours de l’histoire de l’archipel : de palais décatis en auberges des chevaliers, c’est un monde de silence à peine troublé par la course d’une poignée de chats, un éclat de rire enfantin.

Il faut prendre une voiture pour filer à Paola, faubourg populaire à l’incroyable secret ; presque confidentiel, longtemps fermé et pourtant époustouflant, l’hypogée de Ħal Saflieni offre une fascinante plongée historique  de près de 5 000 ans. Seulement dix personnes par heure peuvent le visiter, afin d’en préserver la beauté. Un conseil, réservez un mois à l’avance !

Avec un budget de plus de 30 millions d’euros, la restauration des fortifs de Malte est une réussite et son but – préserver ce patrimoine architectural unique – sera certainement atteint en 2018, date à laquelle La Valette portera le titre de Capitale européenne de la culture.

D’ici là, vous pourrez toujours fêter ses 450 ans le 7 juin prochain. Le site de l’office de tourisme www.visitmalta se fera l’écho des nombreuses manifestations qui commémoreront cet anniversaire.

Pascale Missoud





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Buenos Aires dans le tempo de sa croissance touristique

Buenos Aires dans le tempo de sa croissance touristique

1194 vues
20 mai 2019 0

La capitale argentine, « la ville de toutes les passions », a accueilli 2...

Golf : Une Terre Blanche pour les amoureux de la petite balle

Golf : Une Terre Blanche pour les amoureux de la petite balle

1672 vues
17 mai 2019 0

Le grand chic, c’est de taper la balle au golf à la Terre Blanche....

Tourisme en zones à risques, quelles précautions à prendre ?

Tourisme en zones à risques, quelles précautions à prendre ?

1266 vues
14 mai 2019 0

Quand on voyage il faut s’informer des conditions de sécurité des destinations visitées. Les...