Une nouvelle adresse de charme à Nice


Après trois ans de travaux, l’Hôtel Monsigny (3 étoiles, 55 chambres) rouvre ses portes au cœur de Nice avec une ambiance « art contemporain ».

C’est une belle histoire que celle de la famille Pedroni (Bruno et Claudia) déjà propriétaire de l’Hôtel Comté de Nice. Ils sont repris en 2013 l’Hôtel Monsigny dans le quartier de la Libération (centre Nice Nord). Depuis, ils ont consacré près de 5 ME sur fond propres pour le rénover intégralement. Il vient ainsi de rouvrir ses portes ce mois-ci et confirme que l’hôtellerie familiale indépendante a encore un bel avenir face aux grandes chaînes ou la concurrence d’Airbnb.

Bruno Pedroni, architecte décorateur de formation, avec sa femme Claudia, avait relancé en 1989 l’hôtel Comté de Nice pour en faire aujourd’hui une belle affaire (90 % d’occupation).

monsigny hôtel-nice-1Le nouvel Hôtel Monsigny, implanté dans un quartier en plein devenir avec des grosses opérations immobilières (Gare du Sud, Nice Thiers) a été entièrement désossé pour offrir aujourd’hui 58 chambres lumineuses dont une grande par étage destinée aux familles (4 places) et d’autres adaptées aux handicapés.

Quelques-unes possèdent une terrasse avec des salles de bains revêtues de marbre de carrare. La terrasse au septième étage, offrant une vue époustouflante à 360 ° sur Nice et la Baie des Anges, est équipée d’un comptoir bar et sera un nouveau spot d’animation pour les soirs d’été.

L’établissement propose également un petit service brasserie salon de thé à la carte alors que l’intérieur va être entièrement décoré d’œuvres de l’Ecole de Nice (Arman, César, Gilli…) et de pièces d’art Nègre issus de la collection privée de la famille Pedroni.

Enfin l’établissement est limitrophe à la ligne 1 du tramway donnant accès à Acropolis le Palais des Congrès. Un atout pour la clientèle congressiste en attendant la mise en service d’ici trois ans de la ligne 2 qui reliera l’hôtel directement aux terminaux de l’aéroports à 7 km.

Leurs fils (20 et 22 ans) étant en formation dans les grands palaces dans le monde, les Pedroni se préparent à d’autres projets comme l’extension du Monsigny via une opération immobilière mitoyenne permettant de rajouter 55 chambres d’ici 3 à 4 ans.

Puis suivra la totale reconstruction de l’Hôtel Comté de Nice en 4 étoiles avec un Spa de 1 200 m2 avec trois piscines dont une de 25 m unique dans le centre de Nice. La famille Pedroni a encore d’autres projets comme un hôtel à Paris.

Ils infirment la tendance qui veut que la plupart des hôtels familiaux soient condamnés.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment régler la lutte des chaises longues dans les hôtels-clubs

Comment régler la lutte des chaises longues dans les hôtels-clubs

2362 vues
11 juillet 2019 0

Vous avez dû, certainement, voir au moins une fois des gens courir le matin...

Hôtels Lustica Bay et Porto Monténégro : de l’ex-armée yougoslave au luxe contemporain

Hôtels Lustica Bay et Porto Monténégro : de l’ex-armée yougoslave au luxe contemporain

1459 vues
10 juillet 2019 0

Sous l’impulsion d’un conglomérat Egypto-Suisse, les autorités du Monténégro ont permis aux promoteurs d’utiliser...

Centara va ouvrir 20 nouveaux hôtels au Vietnam

Centara va ouvrir 20 nouveaux hôtels au Vietnam

1323 vues
9 juillet 2019 0

Centara Hotels et Resorts, premier opérateur hôtelier de Thaïlande, a révélé ses plans pour...