Un Salon mondial du Tourisme pour voyager mieux


C’est aujourd’hui que le Salon mondial du Tourisme ouvre ses portes au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, et petits comme grands exposants ne vont pas ménager leurs efforts pour attirer les futurs vacanciers français alors que la carte mondiale des destinations ne cesse de se réduire au fil des attentats.

130.000 visiteurs sont ainsi attendus jusqu’à dimanche porte de Versailles pour la 41e édition du plus important rendez-vous grand public en France pour le tourisme et les loisirs, dont le périmètre s’élargit pour la deuxième année à Destinations Nature, salon dédié aux nouvelles randonnées.

Plus de 500 destinations sont représentées, avec cependant un absent notable : le Maroc, qui n’aura pas de stand cette année, officiellement pour des raisons budgétaires, alors qu’il subit de plein fouet comme d’autres pays arabes la désertion des touristes après la vague d’attentats meurtriers qui a notamment touché en 2015 la Tunisie et la Turquie.

« Pour certaines destinations c’est compliqué; le weekend dernier il y a encore eu des attentats en Turquie et en Côte d’Ivoire. Les pays comme la Tunisie, le Maroc, l’Egypte ou la Turquie ont beaucoup de mal et sont moins demandés« , résume la directrice du Salon, Marianne Chandernagor.

Mais elle souligne que si « la carte touristique se réduit, les destinations de report font le plein, et au final les intentions d’achat de voyages sont à la hausse de 2 à 4 % par rapport à l’année dernière » parmi les visiteurs des autres salons du tourisme qui viennent de se tenir en province avant l’édition parisienne (à Lyon, Lille et Toulouse entre février et mars).

« Et ceux qui partent s’autorisent à dépenser un peu plus« , ajoute-elle, notamment car la Tunisie a peu d’équivalents en termes de destination à prix bas avec un ensoleillement garanti.

La plus grande agence de voyages de France

Algarve ou Abkhazie, croisière fluviale ou camping naturiste, escale à St-Pierre-et-Miquelon ou oenotourisme en Bourgogne : le salon veut donner l’embarras du choix au visiteur et être pendant quatre jours « la plus grande agence de voyages de France« , avec des prix proposés qui sont en moyenne 7 % inférieurs aux tarifs habituellement pratiqués.

Toujours plus tendance, les croisières et les « city breaks » – ces courtes escapades souvent culturelles dans les grandes villes européennes – seront une nouvelle fois à l’honneur au Salon, qui met aussi l’accent cet année sur le séjour linguistique, avec 17 exposants spécialisés.

« S’il y a bien un domaine où on a besoin d’être rassurés par un professionnel, c’est lorsqu’on envoie son enfant à l’étranger. Les séjours linguistiques ne bénéficient pas d’un salon dédié, alors qu’ils sont en hausse de 3 % pour les enfants, et de 12 % du côté des adultes, la Grande-Bretagne étant la destination de prédilection« , indique Mme Chandernagor.

Le Tourisme de mémoire sera également représenté, alors que la France célèbre cette année les grandes batailles de 1916, dont celle de Verdun.

Côté Tendances et Innovations, un espace mettra en avant une quinzaine de start-up qui ont pour ambition d’aider à « voyager mieux« .

Ont notamment été sélectionnés le site « Cap Mystère », qui selon un budget donné et les réponses à un questionnaire choisit pour ses clients une destination qui reste secrète jusqu’au départ, ou encore « Meetrip » qui informe en temps réel sur la disponibilité de 8.000 guides et conférenciers dans le monde.

Avec l’AFP





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La France toujours attractive pour les touristes internationaux

La France toujours attractive pour les touristes internationaux


17 mai 2024 0

En ce début d’année, les clientèles internationales ont confirmé leur présence en France. Elles...

Delta relance son vol quotidien entre Nice et Atlanta

Delta relance son vol quotidien entre Nice et Atlanta


16 mai 2024 0

Fort de son succès en 2023, Delta Air Lines a repris son vol quotidien...

Tourisme en Malaisie : pas de deuxième casino dans le pays

Tourisme en Malaisie : pas de deuxième casino dans le pays


15 mai 2024 0

Le Premier ministre malaisien Anwar Ibrahim a dit non à la construction d’un deuxième...