Un mois de Mai excellent pour la Bretagne


Même si les vacances de Printemps étaient décalées en avril pour la zone A et les Parisiens, le mois de mai a tenu ses promesses pour le tourisme en Bretagne avec ses quatre week-ends prolongés. Trois quart des professionnels affichent clairement leur satisfaction, notamment lors des weekends de l’Ascension et de la Pentecôte.

La médiatisation continue de la Bretagne sur les écrans et la belle météo de 2014 ont bien profité aux professionnels du tourisme de Bretagne. Cependant, la météo un peu fraîche de ce mois de mai n’a pas favorisé les structures de loisirs de plein air. Et pour la suite trois professionnels sur quatre sont optimistes pour la saison à venir malgré l’absence de pont sur le mois de juin.

Des professionnels optimistes pour la suite…

Trois professionnels sur quatre sont optimistes pour la saison à venir, grâce à un volume de réservation en hausse pour 1/3 d’entre eux et équivalent pour 2/5ème.

Le mois de juin 2015 ne comptabilisant aucun pont cette année, on devrait constater mécaniquement une baisse de la fréquentation par rapport à l’an passé, toutes choses égales par ailleurs.

A noter, début juillet s’annonce beaucoup mieux que les années passées.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme et Transport aérien : le Coup de grâce écologique

Tourisme et Transport aérien : le Coup de grâce écologique

1653 vues
3 juillet 2020 2

Tout le monde est bien d’accord sur la nécessité de sauvegarder notre planète ce...

Vacances d’été : les prix devraient baisser… ou pas

Vacances d’été : les prix devraient baisser… ou pas

1747 vues
2 juillet 2020 0

Depuis le début du confinement, le volume des ventes de billets d’avion a énormément...

Ouverture des frontières : des conseillers en voyage au bord de la crise de nerf 

Ouverture des frontières : des conseillers en voyage au bord de la crise de nerf 

7916 vues
1 juillet 2020 0

Dans les agences de voyage, il suffit d’interroger, non pas les patrons, mais les...