Un IFTM Top Resa 2019 qui ne devrait pas être trop morose malgré tout 


Pour l’ouverture ce matin de IFTM Top Resa 2019, le plus grand des salons français du tourisme et des voyages, il est évident que les professionnels du tourisme évoqueront la faillite de Thomas Cook ainsi que celles d’ Aigle Azur et de XL Airways. Mais, la nature ayant horreur du vide, nous assisterons tôt ou tard à de nouvelles entreprises. En attendant, 2019 aura été malgré tout une formidable année pour les voyagistes français.

L’Indonésie est à nouveau le pays partenaire

Ce pays reste toujours populaire en France, comme le montrent les statistiques de 2018. La France est le deuxième marché source en Europe, derrière le Royaume-Uni et devant l’Allemagne et les Pays-Bas.

Les arrivées françaises ont atteint 288 000 touristes, soit une augmentation de plus de 5 % par rapport à 2017. Cependant, Eka Moncarré (photo ci-contre), directrice de l’Office de tourisme d’Indonésie, aura bien du mal à faire oublier les catastrophes qui ont frappé, en 2018, la province de Sulawesi centrale ainsi que l’ouest de Java et le sud des îles de Sumatra en 2018.

L’île de Lombok (proche de Bali) aura connu le séisme le plus important et le plus puissant de tous les temps à avoir frappé avec plus de 500 victimes. Mais les inconditionnels de Bali et surtout les fans de plongée étaient tout de même au rendez- vous.

La Travel Agents Cup (TAC) 2019

« Pendant plusieurs mois, des agents de voyages de toute la France se sont préparés au défi du TAC : promouvoir et vendre une destination en seulement quatre minutes à un jury de onze professionnels. Le plus convaincant des dix finalistes sera celui qui, par sa connaissance de la destination, sa capacité à s’exprimer devant un public, convaincra le jury qu’il est le meilleur. » Arnaud Levet, meilleur agent de voyages en France en 2018 pourra témoigner de l’importance de ce challenge sur le plan professionnel.

Les enjeux du digital seront évoqués

On le sait aujourd’hui, une des raisons de la faillite de Thomas Cook provient d’une stratégie déficiente sur le plan digitalisation.

Il est aujourd’hui, plus que jamais, indispensable d’avoir une distribution multi-canale ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : « 55 % des voyageurs français ont réservé et payé en ligne tout ou partie de leurs séjours sur internet en 2018, contre 50 % en 2016 et 79 % des Français partis, ont consulté des sites ou applications pour préparer leurs séjours en 2017, un chiffre identique à celui de l’année précédente », selon le baromètre Opodo/Raffour.

On peut ajouter que Guy Raffour présentera ses Baromètres des Nouvelles tendances des touristes de loisir, mercredi 2 octobre, salle Arena, de 14h à 14h45, avec notamment la présence du DG de Salaün Holidays.

Les voyagistes français auront fait une sacrée saison

Selon les chiffres communiqués par le SETO (syndicat des Entreprises du Tour Operating) pour la période du 1er novembre 2017 au 31 octobre 2018 aura été la meilleure année de la décennie.

Les membres du SETO ont fait voyager 4,35 millions de clients, soit une hausse de 8,6 % par rapport à l’exercice précédent.

Dans le même temps, ils ont généré un volume d’affaires de 4,49 milliards d’euros, en augmentation de 7,4 %, pour une recette unitaire moyenne de 1 031 euros, en baisse de 1,1 %.

Présence massive d’Amadeus

Les rumeurs d’un désengagement d’Amadeus en France, qui ont circulé il y a quelques jours, ont vite été étouffées. Amadeus sera bien présent sur le salon.

« Cette année, Amadeus présentera non seulement ses dernières innovations, mais également les dernières tendances technologiques en matière de voyage. Des démonstrations aux agences de voyages d’un autre outil, Amadeus Selling Platform Connect, seront également organisées.

Parmi les autres produits technologiques, Amadeus mettra en avant Amadeus Hotels Plus avec un contenu enrichi ».

Il faut noter enfin qu’Amadeus sera à nouveau partenaire de la 5ème édition du concours Start-Up au Start-Up Village.

Il vous sera impossible d’éviter le village des croisières

« 520 800 : c’est le nombre de passagers français qui ont embarqué sur une croisière en 2018, soit une hausse de 3,4 % par rapport à 2017, selon la Cruise Lines International Association (CLIA).

Le secteur de la croisière retrouve donc des couleurs après trois années consécutives de baisse. La France est le 9e marché mondial de la croisière ».

MSC Croisières évoquera sûrement le Grandiosa qui va être baptisé le 9 novembre prochain et qui sera le plus écologique des navires MSC à ce jour. On en reparlera !

La suite prochainement …

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

11ème Forum du Seto : un grand cru à Porto

11ème Forum du Seto : un grand cru à Porto


13 décembre 2019 0

La distribution des voyages aura été au centre des discussions du 11 ème Forum...

Exclusif vidéo : Faillite de Travel Team. L’ex-PDG s’exprime

Exclusif vidéo : Faillite de Travel Team. L’ex-PDG s’exprime


12 décembre 2019 0

C’est La Quotidienne qui, dès le 18 novembre dernier, avait prévenu les dirigeants de...

Bahreïn à la conquête des touristes Français

Bahreïn à la conquête des touristes Français


11 décembre 2019 0

La rencontre avec Bahreïn se résume pour beaucoup à quelques heures d’escale lors de...