Un grand bond en avant pour Visit Europe


C’est au Procope, le plus ancien restaurant de Paris (1686) que Cyril Cousin, le Directeur Général du tour opérateur Visit Europe, avait donné rendez-vous aux journalistes spécialisés pour un déjeuner de presse, six mois après sa prise de fonction. L’occasion de faire le point sur l’impact du Coronavirus sur ses ventes en Italie, sur sa stratégie de développement commercial et sur sa vision à moyen terme d’un voyagiste qui a fêté l’année dernière ses 30 années d’existence. Dans les murs du Procope, d’où est partie la révolution française de 1789, cela ne pouvait tomber mieux.

« Depuis six mois, nous n’avons pas chômé, explique t-il. Nous avons déménagé l’entreprise à Nogent sur marne pour des questions de commodités d’accès et d’économie d’échelle non négligeable. Nous avons réorganisé nos forces en interne (et entériné le départ de Pascale Gaston) et supprimé  certains de nos catalogues. Aujourd’hui nous ne présentons qu’une seule brochure, simplifiée où l’on retrouve ce qui fait l’adn et la force incontestée de Visit Europe : les Circuits garantis ».

Les offres circuits de Visit Europe (80 % de son business) ont ainsi été repensées, affinées, avec désormais une personnalisation selon la typologie de clients : personne seule, couples , famille, circuits en étoiles, urban tour, etc.).

Ces circuits sont disponibles dans toute l’Europe mais également en Orient où le voyagiste est présent au travers de son tiré à part Visit Orient.

Les trois premières destinations de Visit Europe sont la Croatie, l’Italie et le Portugal/Madère.

« Le problème du coronavirus en Italie ne nous touche pas encore directement dans la mesure où notre saison commence vraiment en Avril » précise Cyril Cousin.

Cap sur la Laponie en 2020

« Il nous fallait une destination hiver pour équilibrer notre chiffre d’affaires et également répondre à la demande des agences de voyages. La chute de Thomas Cook France/Jet tours aura facilité notre décision de nous lancer, dès le vendredi 13 mars prochain, sur la Laponie finlandaise « .

Visit Europe vise quelques 2 500 clients sur la Laponie avec laquelle il devrait réaliser son objectif global de 21 millions d’euros en 2020.

En 2019, il avait engrangé 19, 7 millions d’euros mais avec sa récente participation au programme incentive Miles Attack, l’arrivée dans l’année de son nouvel outil de package dynamique et ses produits phares tels les réveillons et les escapades dans les capitales européennes, il devrait finalement réussir complètement sa nouvelle révolution.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi Cruiseline à Monaco reste confiant

Pourquoi Cruiseline à Monaco reste confiant

1110 vues
6 avril 2020 0

La croisière ne s’amuse plus à cause du coronavirus. Et les avatars de navires...

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

1765 vues
2 avril 2020 0

« La crise sanitaire que nous traversons a eu raison de Plus Belle l’Europe » explique...

Tui est sauvé mais à quel prix

Tui est sauvé mais à quel prix

31965 vues
30 mars 2020 21

Toutes les entreprises du voyage sont en grande souffrance. On le sait, depuis la...