Un Cloud tout bon pour les aéroports


Les aéroports sont de plus en plus nombreux à constater la nécessité pour eux de passer à des systèmes cloud de nouvelle génération pour améliorer leurs performances opérationnelles sur un marché difficile.

C’est ce qui ressort de l’étude publiée récemment par le GDS Amadeus.

Intitulée IT makes sense to share: making the case for the cloud in Common Use airport technology, ce rapport rassemble les avis d’une vingtaine de hauts responsables du secteur de l’informatique aéroportuaire invités à se prononcer sur l’opportunité d’adopter dans les aéroports des systèmes communautaires basés sur le cloud.

Confrontés à des pressions commerciales croissantes de la part de leurs différentes parties prenantes et de leurs concurrents, les aéroports doivent utiliser leurs moyens informatiques avec un maximum d’efficacité s’ils veulent être vraiment performants et renforcer leur collaboration avec les compagnies aériennes, tout en étant à l’affût de sources de revenus complémentaires pour rester compétitifs.

Selon le rapport d’Amadeus, la modernisation de l’approche des systèmes communautaires constitue un moyen de mieux appréhender ces enjeux, dans un monde qui a désormais accès aux modèles les plus récents du cloud.

Les auteurs de cette étude soulignent par ailleurs que la profession est aujourd’hui prête à adopter des solutions communautaires de nouvelle génération, afin d’optimiser les performances opérationnelles et commerciales du secteur. Certains aéroports continuent cependant d’émettre des réserves car ils s’interrogent sur la résistance de ces systèmes, sur leur capacité à protéger la vie privée, sur leur sécurité et sur les risques encourus

« Les plateformes communautaires de nouvelle génération basées sur le cloud ont la capacité de révolutionner la manière dont l’informatique intervient dans les aéroports. Des fournisseurs de cloud spécialisés peuvent faire baisser les coûts des aéroports, grâce à des économies d’échelle, et ce n’est qu’un avantage parmi tant d’autres, qui permet aux professionnels aéroportuaires d’être plus souples, pour mieux servir leurs clients ».

« Une plateforme cloud peut permettre à un aéroport d’économiser chaque année la quantité d’énergie nécessaire à une Golf Volkswagen pour faire 27 fois le tour de la terre3 », précise Jarrell, Head of Airport IT, chez Amadeus

La technologie à usage communautaire a peu évolué depuis l’adoption en 1984 de la norme CUTE, qui reste plus répandue que la norme CUPPS, pourtant beaucoup plus récente puisque mise en place en 2009. Les responsables d’aéroports interrogés trouvent ces plateformes dépassées, rigides, complexes, lentes, lourdes et peu économiques, ce qui affecte l’ensemble de l’écosystème de l’aéroport. Il y a manifestement des progrès à faire.

La technologie du cloud se développe rapidement depuis quelques années.

Depuis la mise en place de la norme CUPPS, en 2009, de nouvelles technologies, comme la virtualisation d’application4, ont considérablement amélioré les réseaux et de nouveaux appareils mobiles permettent désormais d’envisager le passage au cloud.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un nouveau moteur inspirationnel de voyages pour Selectour

Un nouveau moteur inspirationnel de voyages pour Selectour

1455 vues
30 mai 2022 0

Le réseau d’agences de voyages Selectour annonce aujourd’hui le lancement d’un nouveau moteur de...

Ouigo roule maintenant avec Resaneo

Ouigo roule maintenant avec Resaneo

5386 vues
13 mai 2022 0

Resaneo, l’agence de voyages spécialiste de la réservation de billets de train et d’avion,...

Tourisme : Toute la Corse en moins de deux clics

Tourisme : Toute la Corse en moins de deux clics

1877 vues
25 avril 2022 0

Macorsica.com, plateforme d’information et de réservation du tourisme en Corse fait peau neuve. Après...