Un bon bilan financier pour TUI


Le groupe TUI France affiche une forte amélioration du résultat opérationnel à fin septembre 2014.

pascal-de-izaguirreParmi les raisons de ce net redressement, explique Pascal de Izaguirre, le président : « une volonté d’amélioration de la qualité de l’offre tout en conservant un positionnement prix le plus compétitif du marché, une priorité donnée à la relation client, et une stratégie de distribution omnicanal ambitieuse« .

A fin septembre le résultat opérationnel s’élève ainsi à – 36 M£ contre – 60 M£ à fin septembre 2013, soit une amélioration de 40%.

Le chiffre d’affaires de TUI France s’élève quand à lui à 1 156 M€, en baisse de 12 % par rapport à l’exercice précédent.

Pour le Tour Operating, le résultat opérationnel est en forte amélioration à fin septembre 2014 : – 29 M£ contre – 59 M£ à fin septembre 2013, soit une amélioration de 30 M£ (35 M€).

Après conversion au taux de change moyen de l’année, le résultat opérationnel s’élève à -34 M€.

Après déduction des coûts centraux imputés par le Groupe, le résultat opérationnel du Tour Operating en France est de – 30 M€. Le chiffre d’affaires du Tour Operating s’élève à 677 M€ contre 822 M€ sur l’exercice précédent, soit une baisse de 17,5% inférieure à la baisse des capacités de 20%.

Pour Corsair, le résultat opérationnel est de – 7M£ (8M€), en baisse de 6 M£ (7M€) par rapport à l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires est stable à 479 M€ contre 485 M€ sur l’exercice précédent, soit une baisse de 1 %.

Le travail sur le portefeuille de destinations des Club Marmara a permis d’augmenter la pondération des pays à marge plus élevées : l’Espagne (1ère destination sur l’été) et la Grèce. La révision des contrats hôteliers peu performants, qui a pesé à nouveau sur les résultats 13/14, est désormais terminée.

Les marges s’améliorent sur l’ensemble des destinations : le taux de marge brute sur les Hôtels Club est en progression de plus de 4 points.

La forte amélioration des résultats provient également de la réduction des coûts de 11 m€.

L’objectif cible de 750 postes sera atteint à la fin 2014, mettant ainsi fin aux plans de réduction d’effectifs qui se sont achevés sans aucun licenciement contraint.

Les perspectives pour 14/15 sont très encourageantes, avec 54 % de la production hiver déjà vendue.

Les réservations sur l’hiver sont en baisse de 9% mais en deçà des baisses de capacité (-11 %). Le prix moyen est en hausse grâce notamment à une très forte progression des ventes vers l’Espagne (+68 % sur l’hiver à date).

La production Hôtels Clubs pour l’été 2015, ouverte le 2 décembre, prévoit des capacités en hausse et un renouvellement de 30% de l’offre, avec une offre doublée en concepts internationaux (MagicLife, Couples, Splashworld et Suneo).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Visit Europe gâte ses clients pour la reprise des vacances

Visit Europe gâte ses clients pour la reprise des vacances

1083 vues
14 mai 2021 0

Après la mise en place d’une nouvelle organisation renforçant le lien avec sa maison...

Les discothèques ne veulent pas mourir : le combat continue

Les discothèques ne veulent pas mourir : le combat continue

1322 vues
6 mai 2021 0

L’UMIH Nuit, l’UMIH Rhône, l’UMIH Lot et Garonne, l’UMIH Nantes, l’UMIH Puys de Dôme,...

Moovecamp, le renouveau du camping-car avec Salaün

Moovecamp, le renouveau du camping-car avec Salaün

1517 vues
6 mai 2021 0

Bienvenue chez Moovecamp : une nouvelle offre de location sans conducteur de Mercedes-Benz Marco...