TUI et Thomas Cook : des voyages en hausse mais des bénéfices en baisse


Les deux géants allemands (anglo saxons) du tourisme, malgré leurs larges succès un peu partout en Europe, connaissent des baisses de régime qui seraient dus à plusieurs facteurs dont une baisse des marges.

TUI révise à la baisse ses objectifs

TUI a révisé à la baisse les attentes pour l’exercice en cours. L’objectif d’une croissance annuelle moyenne des bénéfices de 10 % d’ici 2020 ne pourra être maintenu. Les bénéfices n’atteindront probablement le niveau de l’année précédente. Les chiffres du premier trimestre de l’exercice 2018/2019 seront présentés par TUI demain le 12 février.

Des surcapacités sur certaines destinations

Pour TUI (et d’autres voyagistes), la Turquie est la destination numéro 1 en Allemagne. La Tunisie se relance. Ces changements ont créé des surcapacités dans certaines destinations telles que les Canaries, entraînant une réduction des marges. Par ailleurs, en la Grande Bretagne continue de poser un problème avec une livre sterling en baisse.

Un tiers du programme été 2019 est réservé

34 % du programme été 2019 de TUI est réservé à ce jour, « les réservations sont globalement conformes à celles de l’année précédente, mais les marges ne le sont pas ». TUI devrait annoncer ses résultats prochainement.

Thomas Cook connait les mêmes problèmes

Si le chiffre d’affaires au premier trimestre est en très légère hausse, le groupe Thomas Cook connait une baisse des marges. Une forte demande sur la Turquie et l’Afrique du Nord mais une baisse sur l’Espagne.

Thomas Cook veut trouver une solution sur l’aérien

Selon Peter Fankhauser, PDG du groupe, il y aura « une révision stratégique de la compagnie aérienne du groupe ». Une cession totale ou partielle des compagnies aériennes est envisagée. Thomas Cook détient Condor, Thomas Cook Airlines UK, Thomas Cook Airlines Scandinavie, Thomas Cook Airlines Balearics et la société Thomas Cook Aviation, avec une flotte de plus de 100 appareils.

Création d’une joint-venture dans l’hôtellerie

Thomas Cook a annoncé que sa joint-venture de fonds hôtelier avec LMEY Investments, Thomas Cook Hotel Investments (TCHI), a obtenu son deuxième tour de financement par un emprunt auprès de CaixaBank, l’une des principales banques espagnoles.

Ce financement porte le montant total collecté par TCHI au cours des trois derniers mois à 91 millions d’euros, après la première tranche de 40 millions d’euros auprès de Piraeus Bank. Les fonds seront utilisés pour investir dans des opportunités en Espagne et dans le bassin méditerranéen.

TCHI a également accepté d’acquérir un hôtel de 250 chambres aux îles Canaries, ainsi qu’un autre hôtel de 300 chambres aux Baléares. Les sept hôtels du fonds portent désormais la valeur totale de l’actif à environ 250 millions d’euros et 2 200 chambres.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme en Tunisie : il ne faut pas confondre allotements et réservations fermes 

Tourisme en Tunisie : il ne faut pas confondre allotements et réservations fermes 

3008 vues
14 juin 2019 2

Quand une information est lue trop rapidement, elle peut créer la confusion. Le site...

Pourquoi TUI créé sa propre chaîne hôtelière mondiale ?

Pourquoi TUI créé sa propre chaîne hôtelière mondiale ?

1939 vues
13 juin 2019 0

L’hôtellerie a le vent en poupe. Les financiers plébiscitent les valeurs hôtelières. Le dernier...

Pourquoi le Tourisme gay fait de plus en plus rêver les voyagistes ?

Pourquoi le Tourisme gay fait de plus en plus rêver les voyagistes ?

2083 vues
12 juin 2019 4

Actuellement, c’est une avalanche d’informations sur les pays qui souhaitent investir en communication sur...