TUI et Booking.com : ni avec Toi, ni sans toit


Les accords entre les grandes entreprises mondiales du tourisme et des voyages vont sûrement s’accélérer. Elles ont toutes besoin de se refaire une santé. Mais surtout, elles doivent s’activer pour faire grimper le cours des actions. TUI a particulièrement souffert durant la crise.

TUI et Booking.com veulent travailler ensemble

TUI et Booking.com ont annoncé un partenariat stratégique mondial sur les excursions, les activités et expériences. Cela permet aux clients Booking.com d’accéder directement au portefeuille de produits du segment « tours » de TUI et de sa filiale en ligne Musement.

La commercialisation des produits TUI auprès des clients Booking.com devrait commencer en juillet prochain, a indiqué le groupe.

Pour TUI, ces produits sont l’un des moteurs de croissance

TUI aurait vendu l’an dernier environ dix millions d’activités dans des destinations de vacances et sur les marchés domestiques européens, comme l’Allemagne. En collaborant avec Booking.com, le groupe allemand étend ainsi considérablement ses activités de tiers.

La filiale milanaise Musement, acquise par TUI il y a 18 mois, continuera à étendre son portefeuille dans le cadre de l’accord dans les semaines et mois à venir, en tenant compte des exigences particulières de Booking.com.

La gamme de produits comprend de nombreuses activités qui sont également intéressantes pour les vacanciers partant en vacances.

Cela va d’offres de bien-être, des expériences d’aventure, aux billets pour des visites de musées et d’attractions, de visites de ville ou de visites guidées individuelles.

Plusieurs entreprises se partagent ce marché

Musement a plusieurs concurrents très actifs sur ce marché, Viator (rachetée par TripAdvisor), GetYourGuide, start-up basée à Berlin, Klook, startup basée à Hong Kong, Peek.com, une start-up basée aux États-Unis et Veltra, basée au Japon et qui avait racheté City Discovery lancée par des français.

Une agence de notation rétrograde TUI

S&P Global a abaissé la cote de crédit du groupe touristique TUI de « B- » à « CCC + » L’agence de notation a justifié sa décision, les ventes de l’entreprise se sont effondrées de moitié cette année en raison de la pandémie et resteront de 20 à 30 % inférieures au niveau de 2019 (19 milliards d’euros) en 2021.

TUI a reçu une aide de plus de 1,8 milliard d’euros du gouvernement allemand. Mais cela pourrait ne pas être suffisant, estime S&P.

Les perspectives sont négatives car la structure du capital de la société n’est peut-être pas suffisamment durable.

Par ailleurs, l’action qui valait le 11 Février : 11,36 euros, ne vaut plus que 8 Juin : 6,06 euros (cotation Xetra)

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Grèce accessible aux touristes mais avec un QR code

La Grèce accessible aux touristes mais avec un QR code


7 juillet 2020 0

On le constate tous les jours : la vie en agence de voyages est...

Le Cediv sur un nuage en Californie

Le Cediv sur un nuage en Californie


24 juin 2020 0

Le Cediv (Centre des Indépendants du Voyage) a organisé, sur le web, la première...

Adopteunto négocie avec un réceptif sur la France

Adopteunto négocie avec un réceptif sur la France


10 juin 2020 0

« Face à cette tendance à promouvoir la France pour cet été, nous avons pris...