Trois questions à Mark Simmons (Hôtels Outrigger)


C’est dans le cadre du salon ITB Berlin que nous avons interrogé Mark Simmons, Vice President Sales & Marketing de Outrigger Enterprises Group.
Accompagné de Madame Bitsy Kelley, Vice President Corporate Communication, il fait ici un point sur l’actualité du groupe et ses grandes ambitions au niveau international et sur le marché francophone, axe majeur dans la stratégie du groupe.

LaQuotidienne– Quelle est la stratégie et les moyens mis en place pour développer la visibilité de la marque sur le marché français ainsi que dans les pays francophones européens ?

M.S. ANABELA !

B.K. J’adore cette réponse, elle est parfaite ! (rires)

M.S. Nous avons identifié les marchés francophones européens comme devenant de plus en plus signifiants pour notre Groupe, surtout depuis que nous avons décidé d’ouvrir un hôtel à l’Ile Maurice et sont aussi très stables en Thaïlande.

Nous avons donc la possibilité de développer de nouveaux réseaux, segments sur ces marchés en les attirant aussi vers nos autres destinations telles qu’Hawaii, Bali et Fidji. En Australie, nous travaillons déjà avec d’autres marchés.
Nous pourrions dire qu’il y a deux stratégies, premièrement ouvrir un bureau à Paris au travers de la Société d’Anabela Dos Santos, ADS Consulting, qui nous représente non seulement pour la partie ‘Sales’ mais aussi pour les stratégies Marketing (partenariats avec l’aérien) et Relations Presse.

Par ces mises en place, nous espérons développer les réseaux BtoB et BtoC, c’est la deuxième stratégie.
Dans cette deuxième étape, nous souhaiterions développer tant les relations avec les tours opérateurs, les tours opérateurs en  ligne, mais aussi nous rapprocher des représentants des Offices du Tourisme des destinations sur lesquelles Outrigger Enterprises Group est présent (Hawaii, Thaïlande, Australie, Maurice, etc.)

LQ– Mis à part l’ouverture de l’hôtel à l’Ile Maurice mi-avril, ce qui est déjà un grand défi, quelles sont les autres actualités à annoncer, au sein du groupe par exemple ?

M.S. Si nous parlons développement, notre action majeure de développement au-delà d’Hawaii, serait de chercher de nouvelles destinations, ce qui est depuis 5 ans, dans le but de devenir une compagnie dite ‘Globale’. La direction pour le moment est de continuer le développement vers les bonnes destinations : deux projets sont en train de naître, un au Vietnam et l’autre à Clear Water Bay in Hainan Island China.

B.K. Pour le moment, nous ne pouvons en dire plus. Cependant, considérant notre stratégie de développement, nous nous positionnons en fonction des cibles souhaités : nos hôtels sont dédiés au secteur du ‘Loisir’, ‘Balnéaire’ & ‘Famille’ ; Ceux sont sur ces segments particulièrement que nous construisons notre marque.

LQ- Etes-vous tributaire de l’aérien ? Existe-t-il une problématique Hôtellerie –Compagnie aérienne ? En quoi cela influe t-il sur les réservations de chambres dans vos différents hôtels ?

B.K. D’un point de vue ‘Corporate’, oui nous encourageons les compagnies aériennes à ouvrir des lignes et si possible plutôt directes. Nous essayons aussi au travers des pays avec lesquels nous travaillons, de les encourager quant à l’ouverture de ‘la politique du Ciel’ (Sky Policy), ainsi qu’à influencer les compagnies aériennes qui sont présentes depuis longtemps sur le marché à améliorer leurs services et proposer, eux aussi des nouveautés.

M.S. D’un point de vue commercial, nous travaillons avec les compagnies aériennes clés (Air Mauritius, Qantas, pour ne pas les nommer).

D’un point de vue politique, nous travaillons de manière rapprochée avec les Offices de Tourisme qui aident au lobbying quant au développement des routes.

Propos recueillis par CT, depuis ITB BERLIN





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Déblocage en vue pour le Palm Beach de Cannes

Déblocage en vue pour le Palm Beach de Cannes

822 vues
14 février 2020 0

Le Syndicat des co-propriétaires de la Pointe Croisette sur lequel est bâti le Palm...

Les hôteliers français font quand même grise mine

Les hôteliers français font quand même grise mine

990 vues
12 février 2020 0

Après un mois de décembre décevant en 2018, les performances hôtelières en France ont...

A Nice, le Deck Hotel by Happy Culture s’ouvre à l’art

A Nice, le Deck Hotel by Happy Culture s’ouvre à l’art

988 vues
11 février 2020 0

Le Deck Hotel by Happy Culturet ouvert il y a 2 ans dans le...