Trenialia : de l’Italie qui va bon train


À quelques jours des fêtes de fin d’année, alors que l’inflation persiste, Trainline, la première plateforme indépendante européenne de billets de train et de bus, dresse le bilan de la première année d’ouverture à la concurrence du marché ferroviaire en France.

Dans un contexte général d’inflation des prix, les données récoltées par Trainline, la première plateforme européenne indépendante de vente de billets de train, sont sans appel et montrent que l’arrivée de la concurrence, il y a un an, représente bel et bien un levier positif pour le pouvoir d’achat des Français.

Un avantage significatif pour le portefeuille des Français

L’ouverture à la concurrence sur la ligne Paris-Lyon avec l’opérateur Trenitalia a ainsi permis d’enregistrer une baisse moyenne des prix de -8% au dernier trimestre 2022 par rapport à la même période l’année dernière (46 euros en 2021, 42 euros en 2022). Sur la ligne Paris-Milan, la baisse est encore plus sensible : – 17 %. De 72 euros en moyenne sur les trois derniers mois de 2021, le billet coûtait cette année, en moyenne, 65 euros.

Sur les lignes où la SNCF demeure sans concurrence, en revanche, les tarifs ont augmenté. Sur le trajet Paris-Bordeaux, ils ont ainsi progressé de +6 % si l’on compare les trois derniers mois de 2021 à ceux de 2022, de +8 % sur Paris-Montpellier et même de +15 % sur Paris-Lille.

Le train plébiscité par les Français

Alors qu’une majorité des Français sont aujourd’hui attentifs à l’impact écologique de leur mode de déplacement, le train est de plus en plus plébiscité. Les réservations de billets sur la liaison Paris-Lyon et sur la liaison Paris-Milan, tous âges et classes confondues, ont explosé : sur ces deux lignes, où la concurrence existe depuis un an, elles ont bondi respectivement de +172 % et +291 % au dernier trimestre 2022, par rapport à la même période de 2021.

Sur ces lignes, cinq trajets se hissent dans le top des voyages les plus appréciés des voyageurs ayant réservé sur Trainline : Paris-Lyon, Paris-Milan, Paris-Turin, Paris-Chambéry, Lyon-Milan.

À noter par ailleurs que la SNCF profite également de ce report modal en faveur du train et de cette ouverture à la concurrence. Ses réservations ont augmenté de +42 % sur les TGV et de +90 % pour les OUiGO.

Le train, grand gagnant des fêtes de fin d’année

À quelques jours des grands départs pour les fêtes de fin d’année, les voyageurs sont de plus en plus nombreux à privilégier le train. Selon les données Trainline, le nombre de voyageurs a progressé de 99,6% entre le 17 décembre 2022 et le 3 janvier 2023, par rapport à il y a un an.

Parmi les destinations favorites, Paris (+103% d’augmentation sur Trainline, avec un séjour moyen de 5 jours) et Lyon (+ 246 % d’augmentation, pour un séjour moyen de 5 jours), largement en tête, suivies de Bordeaux, Strasbourg et Marseille.

Les destinations de montagne sont aussi en hausse sur la plateforme de réservation : + 23 % pour Bourg St Maurice, + 92 % pour Chambéry et +166 % pour Genève.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Norwegian relève les compteurs

Norwegian relève les compteurs

1854 vues
8 février 2023 0

La compagnie aérienne norvégienne Norwegian a transporté plus de 1,1 million de passagers au...

Ambiance électrique à l’aéroport de Nice Côte d’Azur

Ambiance électrique à l’aéroport de Nice Côte d’Azur

9855 vues
7 février 2023 0

L’aéroport Nice Côte d’Azur installe d’ici la fin de l’année une centaine de bornes...

Brèves du ciel : Ita Airways, Vueling, La Compagnie, Delta Air Lines, Air France, Qantas, Lufthansa, etc.

Brèves du ciel : Ita Airways, Vueling, La Compagnie, Delta Air Lines, Air France, Qantas, Lufthansa, etc.

2831 vues
6 février 2023 0

Les détails de l’accord entre Lufthansa et le gouvernement italien pour l’avenir de Ita...