Transat France garde le cap … et le moral !


Au lendemain de l’annonce de la mise en vente par la maison mère de l’activité TO de Transat France (Look Voyages, Vacances Transat et les 44 agences de voyage), Patrice Caradec, le PDG pour la France, a présenté les chiffres d’activité de l’exercice 2015.

Une année satisfaisante, selon lui, avec des compte à l’équilibre (contre un gain de 8,5 M€ en 2014), un chiffre d’affaires en baisse de « seulement » 2 % à 441 M€ (pour 375 000 clients) dans un marché, selon les derniers chiffres du Seto, en nette baisse.

« Notre endettement est nul et nous tablons sur une progression CA de 10 % en 2016 » a t-il ajouté.

Concernant les raisons de la vente des activités françaises (et grecques) par sa maison mère, Patrice Caradec a confirmé qu’il s’agit bien d’une vente stratégique (et non conjoncturelle), « le Groupe Transat veut concentrer son activité sur les USA et le Canada, le marché français ne fonctionnant pas sur les mêmes saisons« .

Le management de la filiale France, fort de ses bons résultats dans un environnement très compliqué, ne semble d’ailleurs pas du tout écarter la possibilité de composer au capital avec un nouvel actionnaire et d’être ainsi partie prenante de la reprise.

Patrice Caradec souligne : « la filiale française est une entreprise saine, sans dette et en bonne santé, sa force, c’est son équipe ».

Le troisième TO français qui compte plus de 5oo collaborateurs a en effet plutôt bien résisté dans un marché plein de difficultés : perte de 20 000 pax sur le bloc Tunisie, Maroc, Turquie, Sénégal (et c’étaient des destinations à forte marge !), difficulté de remplissage des circuits accompagnés, effet dollar euro négatif, compression des marges en Europe du Sud en raison de la surcapacité, migration délicate de sa techno …

Heureusement l’Espagne et ses îles sont en progression de 35 %, la Grèce de10 %, on pointe Cuba à 35 000 pax et le bloc USA, Canada, Mexique est stable !

Aujourd’hui, 45 % de l’objectif est vendu, la tendance date à date est de 12 % de croissance. Patrice Caradec ne cache pas sa satisfaction de voir le bon accueil réservé par le marché au nouveau Lookea d’Haïti (près de 400 clients par semaine), les bonnes performances de l’activité groupe, le succès des Lookea à plus 5 % et les 1 000 clients de « Eden des îles Océan Indien ».

Les brochures apportent leur lot de nouveautés : cinq Lookea dont un à Morzine (42 clubs au total), nouveau circuit en Bulgarie, nouveaux circuits aussi aux USA, Espagne, Portugal, Ecosse, Irlande … Dont 25 voyages à moins de 1 000 euros.

« L’annonce de la vente n’est pas une mauvaise nouvelle et le Tour Opérateur continue le développement de ses affaires » conclut Patrice Caradec.

Louis Saint-Jean.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Visiteurs offre l’assurance Multirisque

Visiteurs offre l’assurance Multirisque

1441 vues
21 septembre 2020 0

Pour permettre aux agences de proposer une réservation en toute sérénité, le tour opérateur...

Tourisme et croisières en France : La stratégie payante du Ponant

Tourisme et croisières en France : La stratégie payante du Ponant

6233 vues
16 septembre 2020 0

Face au contexte mondial sans précédent, la stratégie de Ponant de conjuguer navires de...

Visit Europe : Le catalogue Réveillons et Carnavals déjà en agences de voyages

Visit Europe : Le catalogue Réveillons et Carnavals déjà en agences de voyages

1283 vues
15 septembre 2020 0

Le tour opérateur Visit Europe met bas les masques : marre de 2020 …...