Tous les voyants sont au vert pour Delta Airlines.


Le transporteur américain s’attend à une amélioration de ses bénéfices au second trimestre, aidé par la baisse des prix du carburant.
Des revenus stables et la baisse des prix du carburant devraient permettre une  » belle expansion de la marge au cours du trimestre« , ont déclaré les dirigeants de Delta, lors d’une conférence Bank of America Merrill Lynch.

Résultat concret : Delta Air Lines grimpe désormais de 5,4 % à 19,2 dollars en ce moment à la bourse de Wall Street.

La compagnie a d’ailleurs annoncé son intention de redistribuer un milliard de dollars (760 millions d’euros) à ses actionnaires sur les trois prochaines années, avec pour commencer le versement d’un premier dividende depuis dix ans et un programme de rachat d’actions de 500 millions.
Delta précise qu’elle souhaite générer jusqu’à cinq milliards de dollars de valeur pour ses actionnaires dans les cinq années à venir.

L’annonce de ces bons résultats est-il le signal que le secteur aérien se porte mieux ?

« La profitabilité semble durablement restaurée et cela va entraîner un retour des investisseurs  » explique un analyste new yorkais.

En tout cas, pour la compagnie, tout semble se passer sous les meilleurs auspices avec notamment un nouveau terminal à l’aéroport Kennedy inauguré vendredi dernier.

Ce vaste terminal (de 1,4 milliard de dollars) se veut « plus approprié pour les passagers à haut contribution que la compagnie cherche à attirer« , selon un porte-parole.

On y trouvera une cuisine haut de gamme et des boutiques de luxe, une augmentation du nombre et de la qualité des sièges et des vues panoramiques sur l’aéroport.

Ce nouveau terminal remplace le terminal construit par la Pan Am en 1960 autrefois à la pointe mais aujourd’hui largement dépassé pour accueillir les millions de visiteurs entrants aux États-Unis.

 » La ville de New York possède ??maintenant un accueil aéroportuaire international de haut niveau qu’elle attendait et mérite amplement » a commenté Richard Anderson le PDG de Delta rappelant que l’Aéroport Kennedy est toujours la principale porte d’entrée aux États-Unis avec 13,1 millions de passagers internationaux entrants (en 2012), talonné de près par l’aéroport international de Miami (9,8 millions) et celui de Los Angeles (8,3 millions ).

Côté exploitation, en parallèle des nouvelles ambitions transatlantiques (voir plus bas) Delta Air Lines et la low cost GOL ont étendu leur accord de partage de codes, qui couvrira le mois prochain plus de 380 destinations dans 62 pays.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

United Airlines affiche ses grandes ambitions

United Airlines affiche ses grandes ambitions


18 octobre 2021 0

La compagnie aérienne américaine United Airlines vient d’annoncer la plus grande expansion transatlantique de...

Comment le groupe Tata s’est payé Air India

Comment le groupe Tata s’est payé Air India


11 octobre 2021 0

La société holding Tata Sons, par l’intermédiaire de sa filiale à 100 % Talace,...

Vu du ciel : Finnair, Vistara, Etihad Airways, Iberia, Air Malta, Corsair, etc.

Vu du ciel : Finnair, Vistara, Etihad Airways, Iberia, Air Malta, Corsair, etc.


24 septembre 2021 0

Vistara, compagnie aérienne indienne full-service et joint venture du groupe Tata et de Singapore...