Tourisme : L’hôtellerie mise désormais sur la blockchain


La blockchain est loin d’être une utopie. Certaines compagnies aériennes utilisent déjà cette technologie. Le géant allemand du tourisme TUI utilise la blockchain en interne pour le moment. Mais c’est le secteur hôtelier qui semble être en pointe dans l’utilisation de la blockchain.

LockTrip : déjà 100 000 hôtels

La société LockTrip souhaite mettre le secteur de l’hébergement sur la blockchain en créant « le premier service de voyage fonctionnel basé sur la blockchain ». L’équipe affirme déjà proposer 100 000 hôtels et plus de 1 500 locations de vacances dans le monde entier, avec une réduction moyenne de près de 20 % par rapport aux autres sites de réservation.

Une équipe internationale et majoritairement bulgare

Les membres de l’équipe sont basés dans différents pays dont la Bulgarie, Corée du Sud, Pays-Bas… Leur objectif serait d’ajouter 300 000 hôtels en 2019. Les deux cofondateurs sont : Nikola Alexandrov et Hristo Tenchev. Ce dernier dirige plusieurs sociétés dont XS Software, Bitcoin7 …

Réservation sans commission …

Les hébergements sans commission peuvent être réservés directement via le système bêta existant de LockTrip. Pour faciliter le processus de réservation aux utilisateurs non familiarisés avec la blockchain, la startup a créé un service permettant une connexion instantanée entre les cartes de crédit et le jeton LOC ERC-20 de l’entreprise. Les voyageurs qui ne sont pas axés sur la cryptomonnaie peuvent effectuer leurs réservations en utilisant une carte de crédit exactement de la même manière que sur n’importe quel site de voyage classique. L’échange de crypto se fera automatiquement via une connectivité API avec les échanges où le LAC est échangé.

Des réservations sécurisées

Chaque réservation est verrouillée dans un « contrat intelligent » jusqu’à la validation de votre commande. La société a déclaré que les réservations étaient mieux sécurisées pour les clients par rapport aux méthodes traditionnelles de réservation, dans lesquelles le client risquait de ne pas obtenir le service déjà payé.

BTU Protocol : plus de 2 millions d’hôtels !

BTU Protocol a déjà lancé son service de réservation d’hôtels où plus de 2 millions d’hôtels du monde entier sont disponibles à des prix négociés grâce à la technologie de réservation BTU. Le système prend 0 % de commission. En outre, les clients gagnent la crypto-monnaie BTU en récompense de chaque réservation effectuée avec succès.

Nous avons écrit à plusieurs reprises sur BTU Protocol :

Alors que le PSG a lancé sa crypto-monnaie, pourquoi le tourisme reste encore à la traîne

CDS Groupe et BTU Protocol

CDS Groupe est une centrale de réservation hôtelière spécialisée dans les déplacements professionnels.

Grâce à son département R&D intégré, CDS Groupe développe des solutions de réservation sur-mesure, centrées sur les besoins de ses clients : entreprises privées, administrations publiques et agences de voyages ; une offre globale multi-canal pour répondre au besoin de chaque service (HBT, SBT, off line). La société vient de signer un accord avec BTU Protocol.

Vidal Chriqui, inventeur de BTU Protocol précise : « C’est une grande première car grâce à CDS, nous avons pu mettre en place le premier déploiement à grande échelle d’un dispositif blockchain lié à la réservation d’hôtels ».

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Selectour à Jérusalem : un congrès sous une bonne étoile

Selectour à Jérusalem : un congrès sous une bonne étoile

0 View
9 décembre 2019 0

Le congrès Selectour qui vient de s’achever hier à Jérusalem a été un franc...

Expedia en plein dans la tourmente

Expedia en plein dans la tourmente

1647 vues
6 décembre 2019 0

Mark Okerstrom, le président opérationnel du groupe Expedia, et Alan Pickerill, le Directeur financier...

Déjà un million de voix contre la privatisation d’ Aéroports de Paris

Déjà un million de voix contre la privatisation d’ Aéroports de Paris

1234 vues
5 décembre 2019 0

Le Conseil constitutionnel a enregistré hier au 4 décembre 1 000 500 signatures en...