Tourisme et coronavirus : Vent de panique tout azimut sur la ligne


Air France vient d’annoncer ce jeudi suspendre tous ses vols vers la Chine et en provenance du pays jusqu’au 9 février à la demande de ses salariés. Cette décision intervient en pleine épidémie de coronavirus, ce mystérieux virus qui touche principalement la Chine.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) quand à elle devrait décider aujourd’hui si les gouvernements de la planète doivent considérer ou non l’épidémie actuelle de 2019-nCoV, ou coronavirus de Wuhan, « d’urgence de santé publique à portée internationale. »

Cette dénomination n’aurait été employée que pour certaines épidémies : notamment, celles de la grippe H1N1 dite « porcine » en 2009, celle du virus Zika en 2016 et du virus Ebola entre 2014 et 2018.

En attendant, son directeur des programmes d’urgence, Michael Ryan, a appelé, hier, le monde entier à « être en alerte » et « à agir » pour protéger les populations de cette maladie.

Le bilan actuel s’élève à 170 morts en Chine et près de 8 000 cas de personnes dont l’infection est avérée, à travers le monde.

Mesures de prévention des infections

Korean Air a renforcé le niveau de désinfection des cabines depuis le 30 janvier pour les avions ayant volé vers la Chine. La compagnie aérienne stérilise les avions en provenance de grandes villes telles que Pékin, Shanghai, Qingdao et Guangzhou à l’aéroport d’Incheon à l’arrivée. Les avions volant vers d’autres destinations en Chine seront désinfectés périodiquement afin de prévenir activement la propagation de l’infection.

Korean Air a également annoncé certains changements aux services en vol pour minimiser le risque d’infection à bord à partir du 31 janvier. Des couverts jetables seront utilisés pour servir des repas en vol sur toutes les routes en provenance de Chine, qui seront ensuite jetés dans des sacs en plastique scellés pour éviter une infection croisée.

Les produits de confort tels que les couvertures et les oreillers ne seront pas fournis, et les repas en vol, pour les vols retour depuis Hong Kong, Pékin, Taipei et Shanghai, qui sont généralement fournis sur place, seront chargés au moment du départ d’Incheon.

Des fermetures d’hôtels en Chine

Meliá Hotels International a activé un plan d’urgence dans ses cinq hôtels en Chine en raison de l’épidémie du coronavirus au départ concentrée sur la ville de Wuhan. L’hôtel a rassuré ses clients expliquant qu’il ne pénaliserait l’annulation des réservations éventuelles.

« La situation actuelle dans les cinq hôtels que la société exploite actuellement en Chine est celle de la tranquillité, en concentrant notre gestion sur la garantie du maximum de sécurité et de bien-être de nos clients et collaborateurs, notre première priorité« , explique la chaîne.

La chaîne hôtelière majorquine souligne également que les collaborateurs de ses hôtels en Chine et leurs familles, « sont en parfaite santé« . Les cinq hôtels que la chaîne possède en Chine restent opérationnels.

Et aussi pour les croisières

Le MSC Splendida, déployé en Asie pour l’hiver 2019/20, a annulé ses trois prochaines croisières de 4 et 5 nuits qui étaient prévues au départ de Shanghai en Chine, et se repositionnera au départ de Singapour, le 14 février, pour son « Grand Voyage » de 27 nuits au Moyen-Orient et en Europe.

Ces changements d’itinéraire sont dû à la situation sanitaire résultant du Coronavirus en Chine, même si aucun cas n’a été signalé parmi les passagers et les membres d’équipage à bord du MSC Splendida durant ses croisières en Asie cet hiver.

Le nouvel itinéraire comprend quatre destinations supplémentaires ; trois en Malaysie et une au Vietnam pour remplacer les escales annulées à Naha au Japon et à Hong Kong.

Le « Grand Voyage » du MSC Splendida débutera à Singapour le 14 février et desservira le Moyen-Orient et l’Europe.

Au nord de Rome, quelque 7.000 personnes, dont environ 6.000 passagers, sont restés bloquées depuis jeudi matin à bord du Costa Smeralda, en raison de deux cas suspects du nouveau coronavirus. Les résultats de leurs analyses sont annoncés négatifs.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Entreprises du voyage : Le plan de Jean-Pierre Mas pour contrer Iata

Entreprises du voyage : Le plan de Jean-Pierre Mas pour contrer Iata

2715 vues
30 mars 2020 3

Si le courrier de Nicolas Brumelot, le président de MisterFly, a été largement diffusé....

Les marchés boursiers s’agitent : un Tourisme mondial sur le Qui-Vive

Les marchés boursiers s’agitent : un Tourisme mondial sur le Qui-Vive

1926 vues
27 mars 2020 0

Les bourses du monde entier font du yoyo en pleine crise du coronavirus. Il...

Remboursements hôtellerie tourisme : Comment Booking a changé les règles du jeu

Remboursements hôtellerie tourisme : Comment Booking a changé les règles du jeu

5854 vues
26 mars 2020 8

Les hôteliers anglais ont accusé les OTA et en particulier Booking de « se...