Tourisme et coronavirus, l’archipel de Guadeloupe jusqu’à plus soif


Depuis bientôt deux semaines, les hôtels de Guadeloupe se vident. Les vacanciers, particulièrement les Français de l’Hexagone, les Américains et les Canadiens, font tout pour rentrer chez eux. Résultat : les taux d’occupation, en cette actuelle saison haute touristique, sont divisés par deux, voire par trois.

Le tourisme, secteur clé de l’économie en Guadeloupe, est à l’arrêt. Les pertes vont se chiffrer à plusieurs millions d’euros.

Une pénurie d’eau

Comme l’a constaté samedi dernier Christian Orofino, un professionnel du tourisme bien connu  en France, « sur l’archipel de Guadeloupe, le coronavirus s’est aussi installé mais avec en plus une pénurie d’eau dans la plupart des communes ».

Il explique que  » les nappes sont bien remplies mais les élus sont des incompétents qui à force d’égos et de magouilles ont été incapables d’assurer une distribution correcte de cette ressource« .

Ce qui pose un gros problème aux habitants en ces temps ou l’hygiène fait partie des outils contre la propagation, « c’est un vrai scandale dans ce département qui fait intégralement partie de la France« .

Le préfet de la région Guadeloupe a pris un arrêté, depuis le 18 mars dernier, pour se substituer aux maires de 6 communes, du périmètre du SIAEAG. Objectif : remédier aux problèmes de distribution d’eau du robinet, qui durent depuis plusieurs mois.

Les plages interdites d’accès

Beaucoup de personnes ont bravé les consignes de confinement en Martinique, en Guadeloupe ou à La Réunion, où les plages font partie du quotidien. Les autorités ont donc pris des arrêtés d’interdiction.

Le transport aérien paralysé

Conformément aux consignes gouvernementales, le Préfet de Guadeloupe a, dans un communiqué de presse, présenté les termes de l’application des mesures gouvernementales quant aux restrictions du transport aérien.
A destination des îles de Guadeloupe :
• Les vols d’agrément (tourisme, visites amicales, participation à une cérémonie familiale …) sont interdits depuis le 14 Mars 2020.

• A compter du 14 Mars 2020, seuls les transports suivants sont autorisés :
1/ Le regroupement des familles avec enfants ou personnes à charge (étudiants, personnes dépendantes …).
2/ Les obligations professionnelles strictement nécessaires pour la continuité des services essentiels.
3/ Les impératifs sanitaires.
Les compagnies aériennes s’assurent du respect de ces conditions.
Les personnes qui arrivent en Guadeloupe sont soumises aux restrictions de circulation imposées à toute la population.
Depuis les îles de Guadeloupe :

• Vers l’hexagone : Les capacités de transport sont réduites à trois critères. La continuité aérienne entre les 5 territoires français (Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Guadeloupe, Martinique, Guyane) est réduite aux mêmes trois critères.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La grande barrière de corail à portée de main

La grande barrière de corail à portée de main

1600 vues
10 juillet 2020 0

Cet été, la Grande Barrière de corail se visite à Monaco, les pieds au...

Pourquoi le Louvre rouvre seulement à 70 %

Pourquoi le Louvre rouvre seulement à 70 %

1551 vues
7 juillet 2020 0

Après désormais trois mois et demi de fermeture, le Louvre, le musée le plus...

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

1493 vues
30 juin 2020 0

Le gouvernement monégasque précise que les grandes unités de croisière ne seront plus accueillies,...