Le tourisme durable ne rompt pas


L’association Acteurs du Tourisme Durable (ATD) et la boîte de production Les Coflocs ont lancé le 1er Juin dernier sur l’éco quartier de la Halle Pajol (Auberge de jeunesse Yves Robert), une web série audacieuse pour prouver à tous les publics que ce n’est pas compliqué d’intégrer les principes du développement durable dans ses déplacements. 

Cette action s’inscrit dans le cadre de 2017, Année internationale du tourisme durable pour le développement, de la Semaine européenne du développement durable (du 30 mai au 5 juin), de la Journée mondiale pour un tourisme responsable (2 juin).

La première web série dédiée au tourisme durable

Du 2 au 30 juin, les internautes pourront découvrir chaque vendredi l’un des 5 épisodes de la web série diffusée sur les réseaux sociaux. Sur un ton décalé et rassembleur, elle met en lumière des expériences (parfois inattendues), vécues lors d’un Week-end en couple, en famille ou entre amis, dans plusieurs régions de France avec la particularité de mêler plaisir, sports extrêmes, découvertes et raffinement, pour des vacances uniques et respectueuses de l’environnement.

Avant l’été, quels outils pour sensibiliser ?

Pour ouvrir le débat, ATD a initié ensuite une table ronde autour de la question « Tourisme durable : quels outils pour sensibiliser les vacanciers ? » animé par Julien Buot (Agir pour un tourisme responsable) en présence de Clémentine Concas (Groupe Barrière), Edith Collavizza (Auberge de Jeunesse Yves Robert), Laëtitia Santos (Babel Voyages), Laurent Lingelser et Florian Mosca (Les Coflocs).

Afin de sensibiliser le public au développement durable, le Groupe Barrière a mis en place dans certains de ses établissements l’étiquette environnementale qui mesure l’impact écologique d’une nuit passée par un client de l’hôtel ainsi que différentes activités autour du gaspillage alimentaire. Selon Clémentine Concas « il n’est pas question de parler aux clients de bilan carbone mais plutôt de produits frais, locaux et bon ».

Pour les Coflocs, l’outil principal est la communication par l’image « nous essayons toujours de créer du contenu vidéo qui passe par l’humour et le plaisir plutôt que par un discours moralisateur ». Experts en brand content, leur témoignage indique que le discours pédagogique n’est pas le plus pertinent sur les réseaux sociaux et notamment envers une cible jeune.

Idem pour Laëtitia Santos qui invite à voyager durable par le biais de son site « Babel Voyages », en donnant les bonnes adresses des établissements engagés pour l’environnement et socialement.

Pour terminer, Edith Collavizza a présenté la politique de développement durable de l’Auberge de Jeunesse Yves Robert, et notamment la mise en place d’un affichage (étiquette environnementale, label, tri des déchets…) pouvant être comprise par les publics de différentes nationalités que reçoit l’établissement. Elle insiste sur le fait qu’un ancrage territorial fort, comme l’organisation d’activités en partenariat avec des écoles du quartier, associations locales…,facilite la diffusion du message.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & covid, comment les petites îles vont pouvoir émerger à nouveau

Tourisme & covid, comment les petites îles vont pouvoir émerger à nouveau

1686 vues
27 novembre 2020 1

Les petits États insulaires en développement (PEID) ont connu une expansion spectaculaire de leur...

Est ce désormais la fin du Tourisme ? Une analyse sans concession

Est ce désormais la fin du Tourisme ? Une analyse sans concession

29924 vues
26 novembre 2020 3

La disparition du tourisme est un scénario plus que probable. En tout cas parfaitement...

Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer

Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer

1068 vues
26 novembre 2020 0

Le tourisme azuréen est prêt à repartir en 2021 ! Face à la détresse...