Tourisme de luxe : les touristes chinois vite !


Les grandes marques européennes de luxe sont prudemment optimistes quant au fait que les touristes chinois augmenteront leurs ventes cette année, s’ils reviennent en grand nombre en Europe après l’ assouplissement des restrictions nationales liées à la Covid-19 .

Les exportations vers la Chine, un marché clé pour les horlogers de luxe notamment, se sont contractées de 13,6 % en 2022 en raison de la politique zéro Covid de Pékin et de la flambée des infections lors de sa levée en fin d’année.

Cependant, les exportations ont commencé à rebondir en février – en hausse de 8,2 % sur un an, selon la Fédération de l’industrie horlogère suisse.

« La Chine retrouvera une dynamique positive« , a déclaré le président de la fédération, Jean-Daniel Pasche, lors du salon annuel de l’industrie Montres et Merveilles à Genève, où 48 marques telles que Rolex, Cartier et Patek Philippe ont présenté leurs dernières créations.

Avec la réouverture de la Chine, de nombreux analystes financiers ont fortement relevé leurs prévisions de croissance pour l’ensemble du secteur du luxe en 2023.

Pendant les fermetures Covid-19, les consommateurs chinois ont accumulé des économies importantes, les analystes de HSBC pointant des estimations de 6,6 billions de yuans (960 milliards d’euros) d’épargne excédentaire accumulée au cours des trois dernières années.

Les analystes de Morgan Stanley s’attendent à ce que les dépenses des consommateurs chinois en produits de luxe augmentent de 20 % en 2023.

Selon les estimations de la banque d’investissement américaine, les amateurs de produits de luxe en Chine ont représenté environ 60 % de la croissance du secteur entre 2000 et 2019.

Près des trois quarts de leurs dépenses ont été effectuées à l’étranger, ce qui représente une aubaine pour les boutiques de luxe européennes.

« Mais il est difficile de prédire comment le marché chinois va évoluer à court terme, a déclaré le directeur financier de Richemont, Burkhart Grund, même s’il reste « optimiste pour le développement à moyen terme de la Chine« .

Guillaume de Seynes, directeur du géant de la maroquinerie Hermès, ne doutait pas que l’envie de revenir en Europe « existe », mais les vols, « surtout vers la France, sont encore limités », a-t-il déclaré

A Lucerne, première destination touristique de Suisse, l’office du tourisme espère voir revenir prochainement les visiteurs chinois « en été ou à la fin du printemps prochain« , en fonction « de la disponibilité des visas et des capacités de vol« , a indiqué une porte-parole de la ville pittoresque où se croisent montres, magasins de luxe et attractions touristiques notés sur la liste des incontournables du tourisme chinois.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le concurrent chinois d’Airbus et Boeing fait son marché

Le concurrent chinois d’Airbus et Boeing fait son marché


1 mars 2024 0

L’avionneur public chinois Comac, le plus sérieux concurrent de l’européen Airbus et de l’américain...

Groupe Jumeirah : nommée il y a à peine un an, pourquoi la PDG quitte son poste

Groupe Jumeirah : nommée il y a à peine un an, pourquoi la PDG quitte son poste


29 février 2024 0

Lundi dernier, c’est par un message interne au Groupe Jumeirah que Amid Kauskal, CEO...

Pourquoi TUI fait le bonheur de l’aéroport de Brest

Pourquoi TUI fait le bonheur de l’aéroport de Brest


28 février 2024 0

Le tour opérateur TUI, présent à Brest depuis plus de 20 ans, va exploser...