Tourisme de Croisières : Pourquoi le patron de TUI sort de ses gonds


Le patron de TUI s’insurge contre les croisades anti-croisières. Il est vrai qu’il n’y a pas une semaine où on trouvera sur un des réseaux sociaux ou dans les medias une critique sur le tourisme en bateaux de croisières. « Ils polluent l’atmosphère. Ils rejettent des déchets dans la mer. Ils sont responsables du tourisme de masse ». Nous à La Quotidienne, on fait le point sur les propos de Fritz Joussen, le patron du groupe touristique allemand.

Certaines villes portuaires se plaignent de l’impact des croisières

Lors d’un point presse, le patron de TUI a affirmé que les villes qui se plaignent, doivent s’en prendre à elles-mêmes. Il explique : « Les croisières ne tombent pas du ciel. Si une ville ne veut pas de bateaux de croisières dans leur port, celles-ci n’iront pas ». Il insiste sur le fait que le secteur est réglementé et que les entreprises paient les autorisations d’entrée ou les créneaux accordés par les entités locales.

Venise est un des cas les plus flagrants

Fritz Joussen n’hésite pas à évoquer le cas de Venise. Il est clair que le tourisme est très important dans la célèbre cité lacustre.

Les grands paquebots sont souvent cités comme étant à l’origine des problèmes. D’abord, il précise que seulement 1,5 million des 20 millions de touristes annuels (soit à peine 6 %) qui visitent la ville italienne arrivent par voie maritime.

Par ailleurs, le groupe TUI n’assume aucune responsabilité quant à cette saturation, puisqu’aucun de ses navires ne se rend dans la lagune de Venise.

TUI Cruises doit se mettre au GLN

La pollution venant des navires dans les fjords norvégiens peut avoir un impact important sur l’environnement. C’est pourquoi, dans ce domaine, la réglementation en matière de pollution des navires s’est récemment durcie.

En ce sens, il a admis que les navires de sa flotte, dénommés utilisaient du carburant diesel et qu’ils devaient s’adapter aux systèmes de gaz naturel liquéfié (GLN), nettement moins polluants.

Il a avancé qu’ils travaillaient à la modernisation de leur flotte, même si les navires transportant du GNL n’arriveront pas avant 2023 chez TUI Cruises.

Le tourisme est en constante croissance

La croissance du tourisme, depuis plusieurs années, a été spectaculaire car les gens ont une espérance de vie plus longue. Ils sont en meilleure santé et cela leur permet de voyager.

Le patron de TUI explique également que rien n’indique que les plus jeunes auront l’intention de voyager moins pour protéger l’environnement. 

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Tourisme de Croisières : Pourquoi le patron de TUI sort de ses gonds

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Des réservations touristiques désormais payées en crypto-monnaies

Des réservations touristiques désormais payées en crypto-monnaies

1114 vues
21 janvier 2020 0

Travala.com, la plate-forme de blockchain, qui comptait en août dernier 600 000 hébergements enregistrés...

Pourquoi le tourisme en Thaïlande doit trouver son second souffle ?

Pourquoi le tourisme en Thaïlande doit trouver son second souffle ?

2794 vues
20 janvier 2020 0

Le royaume est fier d’annoncer à nouveau un record du nombre de touristes pour...

Stratégie Tourisme : Pourquoi Bruno Berrebi lance Alma Europa

Stratégie Tourisme : Pourquoi Bruno Berrebi lance Alma Europa

3458 vues
17 janvier 2020 0

En toute discrétion, Bruno Berrebi trace sa route dans le Tourisme professionnel. Le président...