Tourisme & Covid : Hong Kong coincée dans sa bulle


Le tourisme est complètement à l’arrêt dans la cité Etat de Hong Kong. Un porte-parole du gouvernement a déclaré que les autorités de la ville « suivaient de près la dernière situation et réagirait en temps opportun« , mais n’a donné aucun autre détail.

Environ 56 millions de personnes ont visité Hong Kong l’année dernière. La ville avait d’ailleurs été classée numéro un des arrivées dans le monde en 2019 par la société de recherche Euromonitor International. Les visiteurs, dont la plupart proviennent de Chine, sont depuis tout temps attirés par son mélange vibrant de cultures, ses vues spectaculaires sur le port et ses boutiques de classe mondiale.

Le tourisme représente ici environ 5 % du produit intérieur brut, soit environ 18 milliards de dollars US, sans compter l’argent dépensé dans les magasins et restaurants locaux. Le secteur du tourisme de Hong Kong emploie directement environ 260 000 personnes, selon le gouvernement.

Les visiteurs chinois dépensent généralement plus par jour que le résident moyen en préparations pour nourrissons, cosmétiques et produits de luxe, car ils ont l’impression que Hong Kong a de meilleures normes de qualité qu’à la maison. Cette source de dépenses a été coupée brutalement début février, lorsque Hong Kong a fermé ses frontières avec la Chine continentale, ne laissant uniquement circuler qu’un petit nombre de voyageurs d’affaires.

Les arrivées de visiteurs ont ainsi diminué de 96 % à 99 % d’une année sur l’autre chaque mois depuis février, selon les chiffres du gouvernement. Une bulle de voyage avec Singapour – permettant à un nombre limité de personnes de se déplacer entre les villes après avoir été testées pour le virus – devrait commencer cette semaine, mais il est peu probable que cela arrête ce déclin, ont déclaré des dirigeants du secteur.

Un arrangement permet théoriquement aux voyageurs de renoncer à la quarantaine, mais il est initialement limité à un vol quotidien de seulement 200 passagers dans chaque sens. C’est une goutte d’eau dans l’océan pour Hong Kong, qui a établi son propre record en janvier 2019 avec 6,8 millions de visiteurs, dont 5,5 millions de Chine.

Pas d’ouverture en vue

« Il n’y a pas de place pour la complaisance pour le moment. Nous devons encore observer la tendance« , a déclaré le Dr Chuang Shuk-kwan, chef de la branche des maladies transmissibles au Centre de protection de la santé. « Nous n’avons pas encore vu de croissance exponentielle des infections, mais les chiffres sont toujours inquiétants« .

Les voyageurs qui devaient prendre le vol inaugural entre Singapour et Hong Kong dans le cadre de l’accord sur la bulle du transport aérien dimanche ont été déçus après le report de la bulle le samedi 21 novembre.
Cette bulle des voyages devait commencer dimanche dernier, avec un vol au départ de chaque ville par jour, avec une capacité maximale de 200 personnes par vol.

Le gouvernement devrait ouvrir la frontière continentale dans des conditions sûres

La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré que la réouverture de la frontière avec la Chine restait une priorité, mais les responsables chinois n’ont montré aucune indication qu’ils étaient prêts à le faire jusqu’à ce que les cas de virus tombent à zéro à Hong Kong.

Des dizaines d’agences de voyages ont demandé au personnel de prendre un congé sans solde à partir de décembre, affirmant qu’ils ne pouvaient plus se permettre de payer des salaires ou un loyer.

Les violentes manifestations de rue contre le gouvernement au cours du second semestre de l’année dernière ont découragé certains touristes, laissant de nombreux opérateurs sans réserve de liquidités pour survivre à la crise.

Les activités de réunions et de conventions de la ville devraient également connaître une baisse de 90 % des revenus cette année, ce qui équivaut à environ 50 milliards de dollars de Hong Kong (6,45 milliards de dollars), a déclaré Stuart Bailey, président de la Hong Kong Exhibition & Convention Industry Association.

Ce secteur, qui emploie environ 80 000 personnes, « a dû annuler la plupart des événements de cette année« , a-t-il déclaré.

« La tendance n’est pas à l’optimisme. Les études montrent que nous ne reviendrons aux niveaux de 2019 qu’entre au moins 18 mois à deux ans.« 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme à la montagne : une journée cruciale aujourd’hui pour tous les professionnels

Tourisme à la montagne : une journée cruciale aujourd’hui pour tous les professionnels

1358 vues
20 janvier 2021 0

Tous les professionnels du tourisme à la montagne, les moniteurs de ski, les écoles,...

Pourquoi Norwegian abandonne le Long courrier

Pourquoi Norwegian abandonne le Long courrier

1708 vues
19 janvier 2021 0

Norwegian a annoncé la semaine dernière la fermeture de sa plus grande base long-courrier...

Blocus touristique total au Royaume Uni

Blocus touristique total au Royaume Uni

3628 vues
18 janvier 2021 0

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, vient d’annoncer que le Royaume-Uni fermerait tous les...