Tourisme côte d’Azur : des restaurateurs à l’agonie


Jean-Marcel Guiliani, le président du tribunal de commerce de Nice redoute une avalanche de procédures judiciaires pour les cafés et restaurants vaincus par le coronavirus et l’obligation de fermeture des établissements.

Après les hôtels, la restauration, pilier de l’économie touristique, figurera certainement parmi les plus importantes victimes de la nécessaire politique sanitaire.

Tous sont touchés par une fermeture non prévue dans les budgets, du simple bar au restaurant étoilé à l’image de Mauro Colagreco, du Mirazur, à Menton, étoilé Michelin et détenteur du titre de « Meilleur restaurant du monde 2019 » au classement du Fifty Best.

Comme beaucoup de ses confrères, tous attendent la date du retour à une activité normale et les retrouvailles avec la clientèle.

Mais l’approche de l’été avec des perspectives peu encourageantes, risque de doucher les espérances. Beaucoup de petits restaurants sans trésorerie pourraient fermer le rideau. Les restaurateurs azuréens proposent le retour exceptionnel, la TVA à 5,5 % pour sauver ceux qui peuvent encore l’être.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

1223 vues
30 juin 2020 0

Le gouvernement monégasque précise que les grandes unités de croisière ne seront plus accueillies,...

Vacances d’été : Ce que veulent vraiment les français

Vacances d’été : Ce que veulent vraiment les français

1328 vues
26 juin 2020 0

Depuis les annonces gouvernementales du 28 mai, les Français peuvent commencer à réserver officiellement...

Comment la France rejoint l’Espagne à grande vitesse

Comment la France rejoint l’Espagne à grande vitesse

1492 vues
23 juin 2020 1

Renfe-SNCF en Coopération rétablit les services de trains internationaux à grande vitesse entre la...