Tourisme & coronavirus : Les aéroports français vont tester plus rapidement


Enfin les professionnels du tourisme et des voyages ont été entendus ! Lundi dernier, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé la mise en place de tests de dépistage de la Covid-19 obligatoires et rapides.

Cette mesure sera déployée dans tous les aéroports français à partir du 7 novembre prochain pour les passagers arrivant de l’étranger, « à l’exception de ceux en provenance d’États européens« , a précisé la ministre.

Le secteur du transport aérien réclamait avec force, dès le début de la crise, le déploiement à grande échelle de tests de dépistage de la COVID-19 dans les aéroports pour éviter des mesures de quarantaine à l’arrivée, dans un contexte d’effondrement du trafic aérien en raison des restrictions de circulation mises en place partout dans le monde pour freiner la propagation du virus.

« Les voyageurs seront testés à l’arrivée et auront leur résultat quelques dizaines de minutes après, sauf à ce qu’ils disposent préalablement à leur départ d’un test PCR de moins de 72 h », a-expliqué Barbara Pompilli ajoutant que pour certains pays ces tests sont déjà exigés avant l’embarquement.

Les tests antigéniques, moins performants que les tests PCR actuels, ne nécessitent pas d’analyse en laboratoire, et le résultat peut être connu en 10 à 30 minutes.

« S’agissant des tests au départ, il n’est pas encore possible de s’engager sur une date », précise le groupe ADP en ajoutant qu’il « a bien reçu ce week-end la notification de principe de leur autorisation mais pas encore l’accord formel de l’Agence régionale de santé (ARS) ».





    1 commentaire pour “Tourisme & coronavirus : Les aéroports français vont tester plus rapidement

    1. Bonjour,

      Une incoherence existe aujourd’hui qui peut décourager les voyageurs qui désirent se rendre dans certains pays ou destination outre-mer »ouverts ».
      La dérogation de déplacement necessaire sur le territoire national pour tout déplacement et donc pour se rendre à l’aéroport, ne prevoit pas ce type de transit et expose ainsi tout voyageur à une amende de 135€ s’il est controlé entre son domicile et l’aeroport .
      Cela revient à interdire tout déplacement touristique depuis la métropole et impactera d’une manière significative le tourisme dans les zones d’arrivée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi la politique des USA fait souffrir le tourisme aux Caraïbes

Pourquoi la politique des USA fait souffrir le tourisme aux Caraïbes

1478 vues
22 janvier 2021 0

La plupart des grandes chaînes hôtelières européennes font face avec frustration à l’aggravation de...

Transport aérien pour le tourisme : Le « Low Cost » a t-il encore un sens ?

Transport aérien pour le tourisme : Le « Low Cost » a t-il encore un sens ?

3029 vues
21 janvier 2021 1

L’aventure Norwegian est pliée tout au moins pour ce qui concerne le long courrier....

Tourisme à la montagne : une journée cruciale aujourd’hui pour tous les professionnels

Tourisme à la montagne : une journée cruciale aujourd’hui pour tous les professionnels

1469 vues
20 janvier 2021 0

Tous les professionnels du tourisme à la montagne, les moniteurs de ski, les écoles,...