Tourisme collaboratif : Beeshary se pointe


Dans la mouvance de l’ubérisation des activités, le site BeeShary, qui sera officiellement lancé en juin prochain, veut initier le troc d’expérience à vocation touristique entièrement gratuit.

A l’origine de ce projet la jeune Clara Baglione (24 ans) qui malgré son âge a déjà voyagé à travers le monde tout en poursuivant des études supérieures en commerce au sein de l’Edhec Nice. Elle a associé dans cette aventure Houda Behidji, également diplômé de l’Edhec Nice en 2013.

« Le tourisme collaboratif peut être défini comme une envie de faire partager à son visiteur soit sa passion dans un métier ou la découverte d’une destination et cela sans un but lucratif. »

Une étude qui vient conforter l’initiative démontre que 78 % des voyageurs considèrent que leurs plus beaux voyages ont été ceux où un ami les a guidé sur place ou bien lorsqu’ils ont rencontré un guide local.

beeshary« Lors d’une mission dans un bidonville du Bangladesh pour le compte d’une association humanitaire j’ai découvert l’importante pour les populations locales très pauvres du troc, poursuit Clara Baglione co-fondatrice de la start-up.

« Ce système d’échange sans argent je l’ai transposé à un site plate-forme gratuit où les adhérents proposent leur savoir-faire ou connaissance d’une destination dans le cadre d’un tourisme collaboratif. Une communauté prête à favoriser la rencontre de l’autres et à vivre l’insolite, le vrai et le convivial dans une dimension authentique du voyage. »

Le système BeeShary est simple

L’échange de séjours découvertes donne lieu à l’attribution d’une monnaie virtuelle les « Honey Drops » que la personne peut ensuite utiliser pour vivre d’autres expériences» .

Pour financer leur projet Clara et Houda ont eu recours à la plateforme de financement participatif Ulule. « Nous y avons levé 20.000 euros via 271 souscripteurs dont certains sont devenus adhérents du site. Somme qui a permis de développer techniquement le site ».

Beeshary trouve son modèle économique via la publicité généré sur le site par des partenaires (assurances voyages, compagnies aériennes, hôtels) et plus tard par une boutique en ligne réservé aux artisans adhérents qui pourront y vendre leurs produits.

BeeShary sera officiellement lancé en juin. Et si elle vise dans un premier temps la France et l’Europe affiche clairement des ambitions internationales.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les influenceurs du Tourisme sont-ils vraiment efficaces ?

Les influenceurs du Tourisme sont-ils vraiment efficaces ?

2026 vues
12 juillet 2019 0

La tendance actuelle se porte sur les « influenceurs ». Il s’agit de personnes...

Combien apporte Airbnb à la France finalement ?

Combien apporte Airbnb à la France finalement ?

1772 vues
11 juillet 2019 0

La dernière annonce d’Airbnb peut nous laisser pantois. La société affirme apporter des milliards...

En Chine bientôt la saisie des empreintes digitales obligatoire pour l’obtention du visa

En Chine bientôt la saisie des empreintes digitales obligatoire pour l’obtention du visa

1697 vues
2 juillet 2019 0

Dans l’air du temps depuis plusieurs années, les autorités consulaires chinoises en France imposeront...