Tourisme aux USA : la question qui tue ?


Contre productive pour le tourisme et les voyages, la mort de George Floyd a incité des milliers de manifestants à marcher dans les villes du pays pour demander justice et mettre fin aux violences policières. Le président américain semble vouloir attiser un peu plus la haine dans un pays qui a été frappé durement par le coronavirus. L’image du pays s’est fortement dégradée ! Mais est-ce-que les touristes reviendront en nombre au pays de l’oncle Sam ?

La mort d’un afro-américain embrase le pays

Le monde entier aura vu les images tragiques d’un policier, de la ville de Minneapolis, retenant, George Floyd, avec son genou sur le cou. La compression a provoqué un arrêt cardiaque de cet homme de 46 ans. L’officier, Derek Chauvin, a été accusé de meurtre et d’homicide involontaire au troisième degré et comparaîtra en justice la semaine prochaine. Trois autres policiers ont été licenciés.

La mort de George Floyd a déclenché une vague de protestations à travers les États-Unis et ravive une colère profonde sur les meurtres de Noirs américains par la police. Nul ne sait quand ces manifestations cesseront. Le président Donald Trump en rajoute, comme souvent, et emploie un ton autoritaire face aux protestataires.

Aux Etats-Unis, les Afro-Américains sont majoritairement dans la cible de la police

Le nombre de meurtres de policiers aux États-Unis affecte de manière disproportionnée les Afro-Américains. Bien qu’ils ne représentent que 13 % de la population américaine, les Noirs américains sont deux fois et demie plus susceptibles que les Blancs américains d’être tués par la police.

Les trois plus grands États (la Californie, le Texas et la Floride) ont le nombre le plus élevé de meurtres de Noirs par des policiers.

Dans le Minnesota, les Noirs américains sont près quatre fois plus susceptibles d’être tués par les forces de l’ordre, les victimes noires représentant 20 % des personnes tuées, bien qu’elles ne représentent que 5% de la population totale.

Le racisme est également présent hors des Etats-Unis

Les manifestations contre l’assassinat par la police d’un autre Noir aux États-Unis se sont répandues dans le monde. De nombreux manifestants ont non seulement exprimé leur solidarité avec leurs homologues américains, mais dénoncé le racisme dans leur propre pays. Berlin, Londres, Paris ou Vancouver mais également dans les capitales africaines, d’Amérique Latine voient des milliers de manifestants. En France, on manifestait pour se souvenir d’Adama Traoré, mort lors d’une arrestation en banlieue en 2016.

Après la pandémie, les manifestations et les élections ; est-ce que les touristes auront-ils encore envie d’aller aux Etats-Unis ?

Les Etats-Unis auront été le pays le plus touché par le coronavirus. Au 3 juin, on comptait plus de 108 000 morts. Les manifestations contre la brutalité policière envers les noirs américains vont sûrement se poursuivre plusieurs jours.

La campagne pour les élections présidentielles américaines en Novembre prochain. Alors, est-ce-que les touristes seront au rendez-vous, lorsque les frontières rouvriront.

Le rêve américain ne semble pas disparaître

Pour ceux qui ont visité les États-Unis, il y a 20 ou 30 ans, auront peut-être moins envie d’y retourner. Mais pour les plus jeunes, le pays fait rêver. Les images des gratte-ciels à New York, Las Vegas et ses casinos extravagants, Miami et South Beach, San Francisco et son Golden Gate. En 2019, les français étaient au moins 800 000 à découvrir New York ! Il faut espérer que les prix de l’aérien ne s’envolent pas trop malgré la disparition de XL Airways notamment.

Serge Fabre





    5 commentaires pour “Tourisme aux USA : la question qui tue ?

    1. Au secours !!! accuser de meurtriers la police américaine et notre police est un mensonge éhonté et un amalgame infondé.
      Adama Traoré était un voyou au casier judiciaire bien rempli. Sa mort a été causée par une maladie génétique couplé à sa consommation plus qu’excessive de cannabis…..
      Ne mélangez pas tout. Ca ne fait qu’attiser les haines…

    2. Cher Maurice, il serait mieux de préciser les erreurs dans cet article. Des journaux comme le New York Times et bien d’autres, ont évoqué ces événements avec ces statistiques. La population Afro Américaine est souvent moins bien traitée que la population blanche. C’est un fait incontestable. On ne met pas l’affaire Traoré sur le dos de Trump mais pour préciser que le racisme est également present chez nous.
      Merci d’avoir réagi à notre publication.

    3. J’ai rarement lu un article avec autant d’erreurs voir même de mensonges statistiques et qui transforme la réalité des Usa à des fins partisanes. La cerise sur le gâteau est le parallèle entre Floyd et Traoré, tout droit sortie de l’extrême gauche et des communautés indigenistes.
      Je ne suis pas un partisan de Trump mais lui mettre sur le dos cette situation est une escroquerie car la police et le maintien de l’ordre dépendent des maires et gouverneurs locaux qui d’ailleurs à Minneapolis sont tous 2 noirs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ou sont les plus belles plages de vacances ?

Ou sont les plus belles plages de vacances ?


9 juillet 2020 2

Symbole des vacances d’été, la plage reste le lieu incontournable des touristes et l’endroit...

Tourisme à Hong Kong : rien ne va plus

Tourisme à Hong Kong : rien ne va plus


8 juillet 2020 0

Hong Kong devait célébrer, le 1er Juillet dernier, le 23ème anniversaire de la rétrocession...

Coup dur pour le tourisme : le Japon subit et l’Indonésie provoque 

Coup dur pour le tourisme : le Japon subit et l’Indonésie provoque 


7 juillet 2020 0

Il y a des phénomènes naturels et d’autres qui le sont beaucoup moins. Comme...