Top of Travel revient à ses bases


2019 ne restera dans les annales pour le tour opérateur Top of Travel qui aura subi de plein fouet les faillites de Germania, de Aigle Azur, la crise des 737 max et, dans une moindre mesure, celle de Thomas Cook France. « Néanmoins, expliquait hier matin le président du voyagiste Helmut Stückelschweiger, nous restons positifs en termes de chiffre d’affaire et surtout en termes d’état d’esprit« .

Pour sa conférence de presse de rentrée à l’hôtel du Louvre, l’équipe de direction du tour opérateur a confirmé les propos du président qui aura finalement clôturé son exercice à 73 Millions d’euros soit 4 millions de moins que prévu (-5 % vs 2018).

4 millions de pertes et de manque à gagner sur Madère et sur Dubrovnik là où Top of Travel utilisait Germania depuis Toulouse, mais également sur Madère avec Aigle Azur.

Car le grand point fort de Top of Travel, c’est sa capacité à offrir des vols vers l’ensemble de ses destinations à partir de très nombreux aéroports de province.

« Notre plan de vol et notre présence sur les aéroports dits secondaires nous permet de servir au mieux les agences de voyages de toute la France » confirme Helmut Stückelschweiger fier de son positionnement 100 % B2B qui ajoute que « 77 % de nos clients partent de province« .
Mais cette force a comme contrepartie sa dépendance au transport aérien et à ses aléas.
« Nous sommes condamnés à une vigilance constante et à anticiper le moindre problème avec nos partenaires aériens« .

Au global en 2019, Top of Travel aura fait voyager 85 000 clients dont 45 % en club, 35 % en circuits et séjours et 20 % en séjours seuls. Et il maintient toujours un ebitda positif.

Les Top clubs en première ligne

Depuis leur lancement en 2013, les Top clubs ont bien évolué. Après l’arrivée des clubs Zen et Tonic en 2015, c’est en 2017 qu’est né le concept Explorer, la découverte approfondie d’une destination.

Plébiscitée par les clients et les agences de voyages, l’offre propose aujourd’hui 23 hôtels clubs et une croisière Top club.

Une année 2020 ambitieuse

Pour cette année le TO vise 78 M€ de chiffre d’affaires. Pour y arriver, il compte sur ses circuits et croisières en Egypte (35 000 sièges sur Louxor sont proposé au départ de Paris et 13 villes de province), sur le retour en force de la Jordanie, sur ses engagements aériens et hôteliers sur le Monténégro, sur son avance à Madère et à Malte mais compte également sur son service de voyages de groupes (36 % de son CA aujourd’hui) qu’il souhaite voir passer à 40 % à la fin de l’année. 

Top of Travel lance d’ailleurs au mois de mai un nouveau catalogue dédié Groupes et a totalement repensé son site internet accessible à www.topgroupes-pro.com

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

1294 vues
14 octobre 2021 0

Ita et MSC Croisières viennent de signer une lettre d’intention qui vise à définir...

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

2141 vues
21 septembre 2021 0

Le MSC Seashore, le dernier-né et le plus grand des navires de croisière de...

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

1685 vues
16 septembre 2021 0

Patrick Pourbaix, le président de MSC Croisières pour la France, faisait ce matin un...