Thermalisme et Thalasso, une demande en pleine forme !


Le Salon des Thermalies qui s’est tenu récemment au Carrousel du Louvre à Paris a été l’occasion de rencontrer quelques uns des acteurs importants de la filière et de faire le point sur cette activité qui est en constante progression. Il suffisait pour cela de voir la foule des visiteurs qui profitaient des offres promotionnelles du salon pour réserver leur séjour aussi bien dans les établissements thermaux que dans ceux dédiés à la thalassothérapie.

Un public plus nombreux d’une année sur l’autre et des prises de commandes fermes en hausse par rapport au précédent salon ne laissaient à personne le temps de chômer. Néanmoins, c’est avec le sourire que ceux que nous avons sollicités ont accepté de répondre aux questions de La Quotidienne.

La Chaîne Thermale du Soleil

A tout seigneur tout honneur, avec ses 20 stations thermales en activité la Chaîne Thermale du Soleil attire un peu plus du tiers des curistes français. C’est un groupe purement familial fondé il y a 70 ans par Adrien Barthélémy, un visionnaire qui a su voir le potentiel du thermalisme en France.

Pour Eléonore Guérard (photo), une petite fille d’Adrien Barthélémy et directrice générale déléguée du groupe, la Chaîne Thermale du Soleil qui est en progression ininterrompue depuis 2004 avec un CA de 156 M.€ HT en 2017, se concentre sur une croissance interne.

La période d’acquisitions successives est terminée depuis bientôt 20 ans et depuis, la priorité est donnée à l’amélioration et la rénovation permanentes des établissements, comme par exemple celui du Mont d’Or, classé Monument Historique, qui rouvre en avril prochain après une rénovation complète des chambres et des 1000m2 de la zone thermale.

Beaucoup de ces stations thermales, bien que souvent connues depuis l’antiquité, ont retrouvé vie au cours du XIXème et du XXème siècle pour une clientèle aristocratique et fortunée donnant lieu à la construction de magnifiques établissements de prestige.

Plusieurs sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques. Mais depuis la fin des années 40, la prise en charge par Sécurité Sociale des cures thermales a changé la donne et a totalement démocratisé l’accès aux soins thermaux.

C’est pourquoi la Chaîne du Soleil, comme nombre de ses concurrents a développé des possibilités d’hébergement correspondant à tous les budgets.

A coté des hôtels de luxe 5*et des palaces (Eugénie-les Bains a obtenu ce label en juillet dernier), la chaîne propose aussi bien des hôtels 3*, des résidences avec des studios, mais aussi de l’hôtellerie de plein-air (chalets et mobil-homes). Précision d’Eléonore Guérard, la demande pour cette dernière est extrêmement forte.

Au sein du groupe pour bien distinguer le thermalisme (soins médicaux) géré sous la marque  » Chaîne Thermale du Soleil », et la remise en forme, il fut créé il y a une vingtaine d’années « La Compagnie des Spas » qui, elle, est en charge de la commercialisation d’offres différentes pour un public différent, même si les accompagnateurs des « curistes » choisissent souvent de prendre pour eux-mêmes des options de remise en forme.

Les Thermes Marins de Saint Malo

A quelques pas de là, sur le stand des Thermes Marins de Saint Malo, Serge Raulic, fondateur du groupe familial est passé soutenir ses équipes. Septuagénaire au regard bleu azur malicieux et pétillant, il est une publicité vivante pour son établissement.

En quelques mots il résume un parcours hors norme qui l’a amené à reprendre les thermes de St Malo, un établissement quasiment à l’abandon pour en faire un des plus beaux établissements de thalassothérapie de France avec une hôtellerie 5* et une zone de soins de 5.000 m2 avec pas moins de six piscines.

C’est là qu’il a créé le concept de parcours aqua-tonique qu’il exportera jusqu’au japon et en Russie. Il laisse à son fils Olivier, co-gérant, la charge d’être au quotidien à la manœuvre.

Bien que sans cesse sollicité sur le stand, Olivier Raulic prend le temps d’une pause journalistique. Pour lui la thalasso c’est un secteur hyper dynamique, avec une très forte demande et un potentiel énorme.

La thalassothérapie est à la fois un moment d’évasion, un moment pour s’occuper de soi et un retour vers la nature et ses bienfaits, la mer, le soleil et le grand air marin. Mais la thalassothérapie c’est aussi un domaine thérapeutique, comme l’indique son nom, même si la Sécurité Sociale en a décidé autrement, surement pour des raisons économiques et budgétaires. C’est pourquoi il y a trois médecins permanents salariés aux Thermes de Saint Malo, une dizaine de kinésithérapeutes, près de cinquante hydrothérapeutes.

Les clients ne s’y trompent pas et les séjours « thalasso » de 6 et 12 jours font partie des meilleures ventes, même si à coté il ya une offre permanente de traitements à la carte de 1 à 3 jours qui conviennent parfaitement à des pauses week-ends de détente.

Une partie importante de la clientèle estivale vient pour profiter des joies du balnéaire, attirée à Saint Malo par ses attraits touristiques. Saint Malo est une ville chargée d’histoire et de culture, avec une architecture magnifique, de belles plages. De plus Dinan, Dinard ou le Mont Saint Michel ne sont pas bien loin. Autant d’arguments qu’Olivier Raulic n’oublie pas de mettre en avant, y compris dans ses argumentaires de vente.

En dehors du vaisseau amiral le Grand Hôtel des Thermes 5* avec ses trois restaurants dont un gastronomique et une magnifique terrasse-brasserie ouverte en été face à la mer, le groupe a investi dans un 4*, le Nouveau Monde ainsi que dans deux hôtels 3*, un 2* et deux résidences de studios et appartements. Tous sauf un qui est à l’intérieur des remparts, sont situés en front de mer avec accès direct à la plage, sur la superbe Chaussée du Sillon, promenade piétonne menant directement à la vieille ville. Leur variété permet de toucher tous les publics avec une offre tarifaire étendue.
Et le grand nombre d’hébergements possibles est un plus pour l’offre Mice des Thermes Marins.

Le Groupe Thalazur

La grande nouveauté du Groupe Thalazur, c’est l’acquisition en octobre dernier du centre thalasso de Carnac et son hôtel 4* Les Salines. Ce qui va porter à 9 le nombre d’établissements du groupe. Tous sont des établissements récents, ouverts à l’année et qui sont très régulièrement rénovés ou réaménagés. Le dernier en date étant celui d’Arcachon. En 2017 le chiffre d’affaires avait progressé de 6,5 %, mais l’arrivée du Thalazur Carnac va le faire progresser de manière importante, car Carnac est maintenant le plus gros Resort du groupe, rétrogradant de ce fait Cabourg à la deuxième place.

Pour Martial Denêtre, le directeur général du Thalazur Carnac en place depuis plusieurs années, et que le groupe Thalazur tient à conserver à ce poste, sa plus grande fierté est d’avoir été le 1er complexe hôtelier de thalasso à avoir obtenu en France la certification « Green Globe » pour la qualité de ses engagements en faveur du respect et de la protection de l’environnement.

Pour lui l’arrivée du groupe Thalazur pourrait permettre d’envisager à l’horizon de deux ou trois ans une amélioration supplémentaire ou même un agrandissement des installations de thalassothérapie. L’hôtel ayant été très récemment rénové, ne nécessite aucune intervention à brève échéance.

Pour les dirigeants du groupeThalazur, quatre points sont essentiels. La localisation doit être parfaite avec un attrait touristique local important. Evidemment l’offre thalasso et spa se doit d’être de grande qualité et à la pointe de l’innovation.

Quand à la restauration qu’elle soit détox , diététique ou gastronomique, il faut qu’elle soit avant tout goûteuse et plaisante, pleine de saveurs et à base de produits frais et de saison. Enfin un bon hébergement est primordial pour des séjours de bien-être et de détente. Accueil, service et confort sont la base de la satisfaction des clients a déclaré Jean-Luc Pleuvry le Directeur des Opérations Thalazur.

Salon Les Thermalies à Lyon
Après Paris, le Salon des Thermalies prend ses quartiers à Lyon du 2 au 4 mars 2018, à la Sucrière.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

MSC Croisières présente la toute première balançoire au-dessus de la mer

MSC Croisières présente la toute première balançoire au-dessus de la mer

2234 vues
10 avril 2024 0

MSC Croisières dévoile sa toute nouvelle attraction, “Cliffhanger”, la première balançoire au-dessus de la...

Step Travel retrouve le rythme

Step Travel retrouve le rythme

3843 vues
2 avril 2024 0

Le tour opérateur Step Travel continue tranquillement sa marche en avant, même si la...

Le Benelux, nouveau terrain de jeu pour le tour opérateur Naar Voyages

Le Benelux, nouveau terrain de jeu pour le tour opérateur Naar Voyages

2523 vues
29 mars 2024 0

Naar, tour-opérateur spécialiste du sur-mesure, fait son entrée au Benelux. Olivier Dewit et les...