Sun Resorts reprend l’offensive


Dans sa stratégie de reconquête de parts de marché, le groupe mauricien Sun Resort a recruté une pièce maîtresse.

Philippe Cassis (photo au centre), le nouveau CEO arrivé il y a maintenant deux mois, a entamé ses réflexions stratégiques sur le développement du groupe hôtelier tant à Maurice que sur les marchés émergents mais également, cible prioritaire, sur le marché français.

« La France a une grande importance pour notre groupe  » indique t-il, lui qui a passé au total 29 années au sein du groupe hôtelier Starwood, évoluant de la fonction commerciale et marketing vers la partie opérationnelle et la stratégie globale.

« Nous évoluons sur un marché très compétitif et avons l’obligation de retravailler nos fondamentaux (rénovation des actifs, refonte de la politique commerciale, accentuation de la présence du groupe sur les marchés porteurs, ndlr).

A Maurice notamment, les cinq dernières années ont été très compliquées avec une fréquentation française « qui a chuté encore l’année dernière de 4 % » comme l’indique Alexandre Espitalier-Noël, le directeur commercial et marketing de Sun Resorts France (photo à droite).

Alors, même si Sun Resorts a bien tiré son épingle du jeu (42 % de clients français en plus avec un taux d’occupation moyen de 61 %, pour un prix par nuit de 200€) grâce notamment au franc succès de l’Ambre et de la Pirogue en 2013, les dirigeants du groupe, aux premiers rangs desquels Philippe Cassis et Arnaud Martin, ont bien pris conscience de la nécessité impérieuse de mettre en place de nouvelles méthodes et d’aborder leur métier avec un regard neuf.

« Le grand challenge de l’île a toujours été son accessibilité  » rappelle Arnaud Martin, Chief Marketing Officer du groupe (photo à gauche), partisan d’un véritable Open sky comme aux Maldives,  » la composante aérienne est fondamentale car elle conditionne le prix global de la prestation« .

Avec des clients CSP+ souvent versatiles et volatiles, la nécessité de nouveaux concepts (le groupe réfléchit à une synergie possible avec le Four Seasons de Maurice détenu à 50 % par les actionnaires de Sun Resorts), de nouveaux services ou de nouvelles destinations (Seychelles, Sri Lanka , renforcement aux Maldives) est devenue incontournable.

Côté concept, le « Adult Only » proposé par l’hôtel Ambre a répondu parfaitement aux attentes de la clientèle. Quand au nouvel aéroport, qui peut accueillir une nouvelle génération d’avions plus économiques en carburant, il permettra très probablement d’abaisser le prix de billets et ainsi relancer durablement l’activité. Un moyen également imparable pour équilibrer la basse et la haute saison de l’île Maurice en diversifiant la provenance des clients des hôtels.

Fort d’un actionnariat puissant (le groupe mauricien Ciel) qui souhaite « faire bouger les lignes et ré-inventer la marque« , Philippe Cassis se fixe comme objectif, outre un taux d’occupation moyen de ses hôtels à 69 % en 2014, de reprendre sa marche en avant et d’installer durablement un réflexe vers ses hôtels.

« Le groupe Sun Resort n’a pas la place qu’il mérite sur la marché français, nous allons rapidement remédier à cet état de fait » précise d’une voix affirmée et toujours avec le sourire, le nouveau patron de Sun Resorts.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

RIU bouge aux Caraïbes

RIU bouge aux Caraïbes

1124 vues
10 juillet 2020 0

RIU rouvre ses hôtels dans toutes les destinations caribéennes où il est présent, soit...

Shandrani Beachcomber, un nouveau concept en novembre

Shandrani Beachcomber, un nouveau concept en novembre

4196 vues
1 juillet 2020 0

C’est au sud de l’île, sur une péninsule bordée par le lagon d’un côté,...

Réouverture du Club Med Opio sur la Côte d’Azur

Réouverture du Club Med Opio sur la Côte d’Azur

1312 vues
18 juin 2020 0

Avec une capacité de 910 lits et un site de 47 ha sur la...