Stratégie tourisme : pourquoi Goldman Sachs veut se payer une chaîne hôtelière française


Le groupe bancaire américain Goldman Sachs est intéressé par l’achat de la chaîne hôtelière B & B. Depuis 2016, le groupe est passé d’un acteur local fort à une plate-forme hôtelière intégrée opérant à un niveau paneuropéen. L’hôtellerie intéresse les investisseurs.

Goldman Sachs y met le prix

Le groupe américain est en pourparlers pour acheter la chaîne d’hôtels économiques pour un montant d’environ 2 milliards d’euros. La société d’investissement avait acquis B&B en 2016 pour à peine 1 milliard d’euros. C’est une bonne affaire pour la société de capital-investissement PAI Partners.

Le secteur hôtelier est en pleine croissance

Le secteur hôtelier mondial montre des signes de croissance solide. Marriott a publié une mise à jour optimiste de ses transactions ce mois-ci. Accor, le groupe français d’hôtels et de centres de villégiature, a également exprimé sa confiance en ses perspectives pour 2019.

B&B, une chaîne hôtelière qui a du potentiel

La société d’investissement PAI a accompagné l’équipe de direction dans ses projets d’accélération de son expansion internationale.

Aujourd’hui, B & B exploite un réseau de 486 hôtels économiques, d’une capacité totale de 42 832 chambres réparties dans 12 pays. Le groupe hôtelier est également présent au Brésil, en Autriche, en Suisse, en Belgique, au Portugal et en Slovénie. L’EBITDA des hôtels B&B a presque doublé depuis l’acquisition par PAI.

La direction de B&B reste confiante

Fabrice Collet (photo ci contre), président-directeur général de B & B Hotels, a déclaré: « PAI nous a beaucoup aidés, nous permettant une croissance de + 16 % par an au cours des trois dernières années. Ils nous ont encouragés à investir pour fournir les meilleurs niveaux de service à la clientèle. En outre, nous avons profité de leur vaste expérience en matière d’acquisitions et de développement international pour accélérer davantage en Europe, tout en lançant notre développement en dehors du continent… »

Goldman Sachs rachète et vend …

Goldman Sachs avait pris, en 2016, une participation dans la société d’investissement et de développement hôtelière SAMHI Hotels.
SAMHI Hotels possède 16 hôtels opérant sous de grandes marques, dont Courtyard by Marriott, Hyatt Place, Fairfield by Marriott, Four Points by Sheraton et Formule1. SAMHI Hotels avait annoncé qu’à la mi-2017, la société disposerait de 3 900 chambres sous cinq marques dans 12 villes.

Cependant, si Goldman Sachs s’intéresse au secteur hôtelier, c’est rarement pour y rester. Il suffit d’observer les rachats et les ventes de Goldman Sachs. En Août 2017, la société d’investissement Colony reprenait le portefeuille hôtelier de Goldman Sachs pour environ 1 milliard d’euros.

Bien que l’investissement ait un sens pour l’attractivité de l’Inde, le fait que Goldman investisse dans les hôtels est un peu surprenant, car la banque a passé l’année dernière à vendre des actifs.

En février dernier, ARC Hospitality a acheté 1,8 milliard de dollars du portefeuille d’hébergement Equity Inns de Whitehall Real Estate Funds (parrainé par Goldman), et Moody National REIT a annoncé son intention d’acheter 149 hôtels à service restreint de l’immobilier de la banque, Whitehall Street. unité pour 1,73 milliard de dollars.

À l’été, la société (ainsi que les groupes de fonds spéculatifs GoldenTree Asset Management et Avenue Capital) avait fait appel à Deutsche Bank pour les conseiller sur la vente de la chaîne britannique d’hôtels économiques Travelodge .

Mais en juillet, le projet de vente du portefeuille de 149 hôtels à Moody National a échoué , apparemment en raison d’une augmentation des coûts de financement. Et en octobre, Goldman Sachs achetait de nouveau. Une joint-venture entre Goldman et Highgate Hotels a annoncé son intention d’ acquérir un portefeuille de 10 hôtels européens de la famille Koller basée en Autriche pour un montant non divulgué.

Goldman Sachs reste muet sur les projets d’expansion de son secteur hôtelier, mais le redressement pourrait indiquer un regain de confiance en la valeur de la propriété hôtelière. Le temps, bien sûr, le dira.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !

1403 vues
19 juin 2019 1

Le Japon, qui accueille le G20, a mis sur la table des discussions un...

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)

1108 vues
18 juin 2019 0

Troisième et dernière partie de cette 36 ème Table de La Quotidienne où l’on...

Travailler c’est trop dur et Voler c’est pas beau ?

Travailler c’est trop dur et Voler c’est pas beau ?

4347 vues
17 juin 2019 0

Je sais bien que le sujet est à la mode, ce n’est pas une...