Selectour Afat prévoit un commissionnement linéaire et plus lisible


Deuxième jour sur l’île de Kos en Grèce pour les 11èmes forces de ventes du réseau Selectour Afat où, dans une ambiance détendue et ensoleillée, la présidente Dominique Beljanski a rappelé lors de son discours d’ouverture la nécessité pour les agences de voyages de replacer le client « au centre de toutes les réflexions et de toutes les actions à mener« .

« Nous avons l’expérience et l’empathie nécessaire pour développer nos ventes et fidéliser les clients » a t-elle martelé, reconnaissant qu’il n’était pas forcement facile de vendre du rêve dans un environnement sans cesse en mouvement.

« Confronté au consumérisme exacerbé, à l’exigence toujours plus grande des clients ainsi qu’à des turbulences économiques souvent irrationnelles, les agences Selectour Afat doivent faire preuve de ré-assurrance auprès de leurs clients et donc augmenter leur niveau de compétences« .

Dans l’atmosphère cosy, amicale et fonctionnelle du Framissima Gaia Palace, les participants ont ainsi pu se former aux produits des fournisseurs dans le cadre du workshop (avec une forte participation saluée par les acteurs) où ils ont pu approfondir techniquement leurs connaissances des nouveautés-produits.

« Nous nous appuyons sur les connaissances de nos fournisseurs pour mieux servir les clients  » a indiqué la présidente qui, interrogée sur la participation du réseau au rachat de Fram, a confirmé qu’une offre était partie hier et que la réponse devrait être connue au plus tard à la fin de la semaine.

Concernant le commissionnement des fournisseurs, Jean Luc Dufresne et Didier Calas, les co-présidents de la commission Achat du réseau, ont indiqué que les contrats étaient encore en cours de négociation (depuis avril dernier) et qu’ils seraient présentés au conseil d’administration un peu avant le congrès du réseau à Istanbul en décembre prochain.

« Nous voulons davantage de visibilité pour les vendeurs  » a notamment précisé Didier Calas  » et enrayer la dérive des promotions en privilégiant un taux unique, identique pour tous les partenaires, linéaire et beaucoup plus lisible qu’auparavant« .

Ce nouveau contrat devrait, selon les co-présidents, augmenter les revenus des agences de voyages et favoriser les échanges avec les tour opérateurs référencés.

« Les TO sont en baisse d’activité car les agences ne s’y retrouvent souvent pas et ont des difficultés à gagner leur vie avec eux » complète Jean luc Dufresne, « avec ce nouveau contrat, les agences ne se sentiront plus obligées de produire elles-mêmes des voyages (ce qui parfois les met en risque) et utiliseront les tour opérateurs pour ce qu’ils savent faire le mieux« .

Pas de révolution cependant, précise Dominique Beljanski, les TO majeurs resteront toujours majeurs au sein du réseau, « le nouveau modèle de rémunération, affirme t-elle, ne changeant pas les parts de marchés« .

PR
Depuis Kos en Grèce.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un jobdating du Tourisme le 23 mai avec l’Apec et Pôle Emploi

Un jobdating du Tourisme le 23 mai avec l’Apec et Pôle Emploi

1114 vues
20 mai 2019 0

Une matinée de recrutement (jobdating) entre employeurs et demandeurs d’emploi, organisé par Bertrand Guislain,...

En Mai, Visit California met les bouchées doubles

En Mai, Visit California met les bouchées doubles

1209 vues
15 mai 2019 0

Le calendrier de Visit California est chargé en ces mois de printemps. Tandis que...

Pourquoi IFTM Top Resa se lance dans le Tourisme médical

Pourquoi IFTM Top Resa se lance dans le Tourisme médical

1456 vues
9 mai 2019 1

Lors du congrès des « Entrepreneurs du Voyage » à Madère en Février dernier,...