Reprise de la SNCM : Un Père Noël Grec à la rescousse !


On ne sait pas si les marins de la SNCM, les vieux clients de la vénérable compagnie (et de façon plus générale les Corses et les Marseillais) croient encore au père Noël… mais qu’ils sachent que ce dernier a fait son apparition hier dans les salons de l’Hôtel Intercontinental, à quelques encablures du Vieux Port.

Pour la circonstance le vieil homme avait pris les traits d’un fringant armateur grec, Alexander Panagopulos, président d’Arista Shipping et descendant d’une belle lignée de gens de mer.

Alors que la course qui oppose les quatre candidats à la reprise de la SNCM touche à son but et que le tribunal de commerce s’apprête à rendre sa décision le 20 novembre prochain, l’armateur grec est devenu on le sait partenaire du plan Ferry de France présenté par l’armateur français -et ancien président du Port de Marseille- Christian Garin.

Ce dernier, à l’issue des dernières audiences du tribunal, ne semblait pas avoir le vent en poupe. Son offre avait reçu peu de considération et surtout les juges lui avaient demandé de revoir son plan de financement tout en s’appuyant sur un armateur expérimenté….

« C’est ce à quoi nous nous sommes employés ! Avec l’aide d’Alexander et de son groupe, nous présentons un nouveau mode de financement, un fond de roulement de 28 millions et une lettre d’engagement d’une banque pour nous accompagner dans la construction de deux nouveaux navires à hauteur de 200 M … » a sobrement résumé Christian Garin.

La conférence de presse destinée à mieux faire connaître Arista Shipping et Alexander Panagopulos s’est donc rapidement transformée en un vibrant plaidoyer. Pendant prés d’une heure, le jeune quinquagénaire s’est évertué à démontrer que s’il venait mettre son argent personnel, sa réputation et son expérience dans la balance, c’était bien parce qu’il croit au projet Ferry de France.

Se voulant rassurant sur le maintien du pavillon français, sur celui de 878 employés en CDI, répétant qu’il opérerait bien 6 des 7 navires et que 420 M d’euros seraient investis dans les quatre ans, M. Panagopulos a balayé d’un revers de manche les questions relatives à la future DSP ou aux pressions exercées par certains syndicats.

On l’aura compris, l’opération « séduction » avait pour premier objectif de rendre public l’engagement de l’armateur grec aux côtés de Christian Garin.

Dans ce dossier complexe, d’aucuns dans la cité phocéenne pensent que le résultat est joué d’avance. Désormais les juges du tribunal de commerce devront tout de même étayer encore un peu plus leur jugement. Parce que, sincèrement, au vu des éléments présentés hier -lettre d’engagement des banques à l’appui- la hotte du Père Noël Alexander avait de quoi faire rêver…

Et puis, par les temps de crise qui courent, que ce soit un grec et son argent qui viennent renflouer un pan de notre économie, ça laisse pantois !

A Marseille pour La Quotidienne,
Jean BEVERAGGI

Photo J.B/ La Quotidienne

Ferry de France, avec le duo Christian Garin/ Alexander Panagopulos, un

ticket gagnant ?





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Latam Airlines : les vraies raisons de la faillite

Latam Airlines : les vraies raisons de la faillite

2042 vues
27 mai 2020 2

La crise du Covid-19 vient semble t-il de faire une nouvelle victime. la compagnie...

Des grandes manœuvres dans le tourisme au niveau mondial

Des grandes manœuvres dans le tourisme au niveau mondial

2145 vues
26 mai 2020 0

« Je ne veux voir qu’une seule tête » affirmait le cardinal de Richelieu qui d’ailleurs...

Inde, Bangladesh, Pakistan : une année 2020 tourisme horribilis

Inde, Bangladesh, Pakistan : une année 2020 tourisme horribilis

2450 vues
25 mai 2020 0

L’Inde connait actuellement des pics d’infections. Aux dernières nouvelles, le gigantesque pays comptait plus...