Réouverture du musée Picasso à Paris


Le samedi 25 octobre, le musée Picasso à Paris a rouvert ses portes au public, après d’importants travaux de rénovation.

Un bâtiment restauré et agrandi

Dans le cadre du chantier qui vient de s’achever, et pour lequel la fermeture du site était inévitable, d’importants changements ont été apportés. La surface dévolue à la présentation d’expositions et aux activités annexes dédiées au public est presque triplée, passant de 2300 m2 (dont 1600 en espaces d’exposition) à la totalité du bâtiment (environ 5500 m2). Dans l’hôtel Salé, la totalité des espaces est rendue à la visite.

Des espaces d’accueil sont installés dans les Communs et un café, « le café sur le toit » est ouvert au premier étage du pavillon des écuries, sur la terrasse historique, offrant une vue magnifique, sur la Cour et l’hôtel.

L’architecte Jean-Francois Bodin, qui a assuré la maîtrise d’oeuvre, tout en veillant à la restauration et à la mise aux normes des aménagements de Roland Simounet, datant des années 80, a signé une oeuvre sobre, limpide et élégante qui assure un circuit fluidifié et superbement mis en valeur.

musee picassoLes combles de l’hôtel ont également été aménagées, espaces de poutres apparentes, intimistes, adéquats aux « dialogues » créés entre les œuvres et les artistes.

La partie classée de l’Hôtel Salé a aussi bénéficié d’un important chantier de restauration, notamment de l’ensemble des décors et sculptures du grand escalier d’honneur, sous la maîtrise d’oeuvre de Stéphane Thouin, architecte des monuments historiques .

Des collections exceptionnelles

Avec près de 5000 oeuvres, le musée Picasso conserve la plus importante collection publique au monde de l’oeuvre de l’artiste.

Elle a été créée par deux dations, consenties à l’Etat par les héritiers de Pablo Picasso en 1979 puis par ceux de Jacqueline Picasso en 1990. Récemment, en juillet 2014, un don de Maya Widmaier-Picasso est venu enrichir les collections. Il s’agit de deux remarquables ensembles graphiques : un recto-verso de dessins de 1908 et un carnet de croquis de 40 feuilles de 1960.

Outre ces dons et dations, le musée possède la collection particulière et les archives personnelles du peintre, ainsi que des acquisitions faites par le musée. Dans les combles de l’hôtel Sallé sont ainsi exposées les collections personnelles et inspirations du peintre. Cette partie intitulée « Les dialogues » présente maîtres anciens, modernes ou contemporains réunis dans la collection particulière du peintre.
Celle-ci comporte des toiles majeures du Douanier Rousseau, de Matisse, Braque, Derain, Van Dongen, Renoir, Modigliani, Ernst, Miro. S’y ajoutent les découvertes de la « chasse » aux arts africain, océanien.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bientôt la 3ème édition des NAV by APST

Bientôt la 3ème édition des NAV by APST

893 vues
21 juin 2019 0

Suite au succès des derniers afterworks 2019 des NAV by APST qui ont réuni...

Trafic en hausse en mai dernier à l’aéroport Nice Côte d’azur

Trafic en hausse en mai dernier à l’aéroport Nice Côte d’azur

1049 vues
20 juin 2019 0

Avec 1351 660 passagers le mois de mai enregistre une hausse de 2,8 %....

Côte d’Azur : de premières tendances en demi teinte pour le tourisme

Côte d’Azur : de premières tendances en demi teinte pour le tourisme

1072 vues
18 juin 2019 0

Lors de son assemblée générale en juin, le CRT Côte d’Azur a dévoilé les...